L'île Kaseki

Au XXI° siècle, le monde est constitué de Démons, d'Anges, de Vampires et d'Humains vivants sur une île, nommée Kaseki. Un lieu où la paix reste très instable... [Forum soft : Hentai & Violence]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une autre mort que la notre [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Sam 4 Juil - 21:32

Jad avait passé une grande partie de sa journée à errer à l'extérieur de son royaume, chez les humains, passant dans certains coins de Kaseki qui lui étaient encore inconnues. Même après plus de 1500 ans à visiter une ville, il était surpris de voir qu'il y avait des endroits qu'il n'avait jamais vu jusqu'à aujourd'hui. Il s'en amusait cependant, profitant de ses moments pour se détendre dans un nouvel endroit, et apprécier le simple fait d'être installé dans un endroit encore inconnue, lui offrant parfois des panoramas sans égal.

Cependant, au cours d'une promenade dans une forêt claire et plutôt accueillante, il fit une étrange découverte : un bâtiment étrange qui était là depuis des années, mais dont il ne se souvenait pas... en tout cas, pas bien. Curieux de cette impression de déjà vu, il se dirigea vers cette base militaire, approchant des murs d'enceinte scellé de manière à ne pas laisser entrer d'intrus. Des murs assez dérisoire pour le démon qui, d'un simple saut, passa par dessus le ciment ornée de barbelés.

Il observa la cour central, déserte, avec plusieurs baraquements ornées de chiffres et de symbole divers. Il passa entre les bâtiments, cherchant à comprendre pourquoi il y avait une sensation familière qui émanait de cette endroit. Il s'approcha du plus grand bâtiment, cassa le cadenas sensé empêcher l'accès à l'intérieur et ouvrit les portes pour pénétrer dans une grande pièce vide.

La pièce était vraiment immense. Cela avait dû être un centre des opérations, avec des bureaux ouverts afin que les soldats communiques mieux entre eux. Aujourd'hui, il ne restait que de la poussière et quelques traces de sang, aller savoir d'où elles provenaient. Une odeur nauséabonde se trouvait cependant en ses lieux, comme une odeur de mort très désagréable, surprenant pour le démon qu'était Jad. Elle venait d'une porte au fond, vers laquelle il se dirigea, quand il une autre odeur attira son attention, près de la porte d'où il venait d'entrer. Il s'arrêta, puis, doucement, se retourna vers l'odeur de sang qui provenait de la porte.


Dernière édition par Jad Kyotsuke le Lun 13 Juil - 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Sam 4 Juil - 23:28

De mes journées, celle-ci était peut-être des plus...palpitante ? Ce n'était pas le mot exacte en faite. Ennuyeuse ? Peut-être bien. Je voulais me trouver un abris pour le jour. Le creux de mon arbre avait été découvert par un ange que je n'avais pas hésiter a liquider. Maintenant, il me fallait un autre endroit pour m'abriter, pour m'empècher d'être calciné. La forêt était bien épaisse et j'appréciais, mais elle n'était pas un bouclier invincible, pas sous tous les angles. Je ne pouvais pas me reposer sentant le danger partout autour de moi. J'avais passé la nuit a chercher. Que des arbres et de l'herbe. Il y avait aussi quelque clairières, mais c'était sans importance puisque je me ferais griller. Je commençais a perdre patience. Je n'avais pas l'habiliter de construire une petite maison de bois, je n'avais pas le matériel adéquoi.

Il y eu un moment où je m'étais arrêté que pour regarder la lune. Comme si je cherchais la réponse et qu'elle, pouvait me la donner. La lune pour moi était hypnotisante et envoutante. Était-ce comme ça avec ceux de ma race ? Je connaissait si peu de chose sur eux. Celui qui m'avait engendré m'avais laissé seule au beau milieu de la nuit. Je pris une grande repsiration, évacuant toutes ces mémoires inutile et sombre dans l'air que je fis sortir de mes poumons et me remit en marche.

Comme une solution survient après un repos bien mérité, je vis un bâtiment étrange se dessiner devant moi. Une bâtisse a plusieurs déttachements. Je m'arrêtais près, puis me mit a l'étudier. Le bâtiment sembla être peinturé en vert il y a longtemps, on pouvait le voir grâce au résidu de peinture. Des chiffres avaient été peinturé sur les différents déttachements. De 1 jusqu'à 7. Je m'amusais de reproduire ce bâtiment comme lorsqu'il était en état. Il était facile de deviner que ça avait été une en quelque sorte une base militaire, mais pourtant elle était déserte.

Je m'accroupit au sol pour me donner un élan, puis je sautai par-dessus la cloture, mais en attérissant au sol je fis la grimace. Les fils barbelés avaient nettement coupé ma peau au niveau de ma cheville. Rien de grave certe, mais je ne voulais pas alerté quelconque créature qui habitait cette forêt en pleine nuit. Enfin, je me redressais et marcha complètement a découvert au milieu de la base observant de plus près certain détail. C'était presque comme dans les film d'horreur. Une toile voltait au vent, déchiré a quelque endroits. On ne pouvait qu'ignorer sa couleur naturel, vert ou rouge ? Peut-être que le sang avait beaucoup giclé, car l'odeur de différent groupe sanguin se faisait sentir et a forte intensitée. En clair, ça empestait atrocement le sang mort ! Je grimaçai, puis me dépêcha d'entrer a l'intérieur de la base principale. Arrivé a l'intérieur, je me dépècha de fermer la grande porte de fer. Je grogna, contente d'avoir échappé a ces odeurs désagréable.

Ce n'est que lorsque je fûs a l'abrit que je vérifia instinctivement les alentours. Je me raidis en découvrant une présence dans mon dos. Encore instinctivement, je retrouçais mes lèvres découvrant mes dents. Un de ces créatures qui m'était inconnu. Ces créatures sans dents pointues, sans griffes aussi aiguisées, mais tout aussi puissant et effrayant. Qu'étais-je sensé faire ? L'attaquer ? Ou tenter de parler avec lui ? Mais ma voix était rouillé. Je ne pouvais plus parler ou du moins j'avais de la difficulté. Et lui ? Allait-il m'attaquer ?

Je devais rester sur mes gardes, mais ne pas paraître comme une menace. Je me retournai face a la créature et l'observai. Long cheveux noirs, le teint foncé et des yeux bleu. Il semblait inoffensif, mais je restais sur mes gardes. Que venait-il faire ici ? Avait-il trouver comme moi cette base militaire que par hasard ou y avait-il d'autre démon dans le coin ? Je me le demandais sérieusement a présent. Je scannai les parages et je ne trouvai aucune autre présence. Cependant, je découvrais sa puissance. Cet homme devant moi n'était pas n'importe qui, alors qui était-il ? Un haut gradé de sa race ?
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Dim 5 Juil - 0:06

La créature qu'il avait repéré n'était autre qu'une vampire. Il le sentait à la puissance qui émanait d'elle, une puissance maléfique moins grande que celle de ses congénères, mais tout de même impressionnante. Il l'observa longuement, elle également. Elle était, semble-t-il, sur ses gardes, alors que Jad était dans une position détendue : les mains dans les poches, le visage neutre, sans sourire.

Pour autant, Jad n'aimait pas tellement les dents découvertes vers lui, et ne se priva pas de prévenir la vampire :


Range tes dents, vampire. Je n'ai pas pour habitude de vous attaquer, mais je ne tolèrerai pas une attitude menaçante à mon égard. Alors à moins que tu ne souhaites mourir dans l'instant, obéis.

Il se tourna complètement vers elle, toujours détendu, prêt à prendre une position plus agressive si jamais elle persistait à être menaçante. Il s'approcha tranquillement d'elle, puis observa le reste de la pièce.

Est-ce un guet-apens ? Où sont tes amis ? Ou alors tu voulais tenter quelque chose en solo...

Un bruit résonna alors depuis la pièce vers laquelle il allait se dirigé avant que la porte en ferme ne se referme derrière lui. Il se retourna à nouveau, et l'odeur qu'il avait sentis se faisait plus forte : une odeur de mort différente de celles des cadavres ou des vampires. Il sortit les mains de ses poches et s'approcha à nouveau de la porte, et s'arrêta un moment.

Il se retourna vers elle, n'entendant plus de bruit venant de la pièce voisine. Il l'observa longuement, se demandant ce qu'elle voulait, pourquoi elle était ici, dans une base désaffectée. Il observa les traces de sang présent sur les lieux, avant de la regarder à nouveau :


C'est l'odeur du sang qui t'a amené ici ? Apparemment, il n'y a pas de vivant à sucer, pas de chance pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Lun 6 Juil - 2:38

Il m'observa pendant que j'en faisait autant, en silence. Malgré que j'avais tentée de me détendre, mes crocs n'en étaient pas autant relaxante. Toujours découverte et offensante envers la créature, je grognais tout bas. Même si mon corps se voulait neutre, mes instincts ne l'étaient pas, eux. Cela n'arrangea pas mon cas lorsque l'homme, si toute fois il en était véritablement un, m'ordonna presque de lui obéir. Pourquoi devrais-je obéir a une créature que je n'avais jamais vu de ma vie ? Et pourquoi cet individu ce croyait si au-dessus de moi ? Certe, il était puissant, même dix fois plus fort que moi, mais ce n'était pas une raison pour agir en roi avec moi ! Pourtant, j'émis un dernier grognement en optempérant. Cela me dégoutait, mais je n'avait pas d'autre choix. Comme dis plus tôt, il était plus fort que moi. Il m'écraserais facilement, alors tentons de rester en vie le plus longtemps possible.

Pour réellement me détendre, je me concentrais sur mes informations sur les siens. J'en avais déja entendu parlé, mais où et quand ? Ah oui...ca me revenait. Égypte, 1837, sous le régime de Muhammad'Ali, total débutant sous le rang de vice-roi. J'avais attérit dans la cité de Thèbes par pur hasard continuant mon chemin. Pendant que la nuit tombait, j'avais rencontrée une petite fille qui étrangement n'avait pas eu peur de moi. J'en avais été touchée profondément. Elle m'avait donnée un collier, une ficelle de cuir ornée d'un Ankh d'or, que je portais en permanence autour de mon poignet. La nuit suivante, j'appris que Kebi, la petite fille de 6 ans avais été tuée, pour ne pas dire éparpillée en morceaux dans une marre de sang, quelque temps après ma rencontre avec elle.

Je serrai les poings, mais gardai un visage neutre pour ne pas démontrer mes émotions. Les démons. C'étaient eux qui avaient dévoré Kebi. Elle avait été si jeune et pourtant c'est elle qu'on a tuée. Elle parmis tant d'autre ! Je mettais promis depuis ce jour que si je tombais sur ce démon, je le tuerais de mes propre mains. J'étais consciente que je n'étais pas forte et j'étais sûrement la moins abile des vampires, mais j'allais tuer ce type. Je ne pourrais mourrire tant et aussi longtemps que ma mains n'aura pas transpercée son coeur noir. Oui, j'allais me venger.

Je relevai mon regard, n'étant plus aveuglée par la colère, je sentis de nouveau la présence de démon, mais plus proche de ma propre aura. Je fallis grogner de nouveau, mais je me concentrai plutôt sur ses paroles. Un guet-apens ? Non, mais est-ce qu'il m'avait bien regardé ? Étais-je le genre de personne à demander de l'aide pour massacrer un adversaire ? Ciel, non ! J'étais bien trop fière pour ca. De plus, où trouverais-je des alliés ? Moi qui a vécut toute ma vie dans le mode des ténèbres, seule, en solitaire. C'était plutôt moi qui devrait lui demander s'il m'avait suivis pour me pièger. Quoi que ce serait tiré par les cheveux, car il était arrivé premier.

Un bruit retentit, un bruit comme je n'en avais jamais entendu. Qu'est-ce que c'était ? Comme s'il était tout aussi intrigué, le démon se tourna vers la porte d'où prevenait le bruit et s'en approcha. Une odeur peu agréable vint a mes narines. Une nausée me prit sous le coup, mais je me retint de salir le sol. C'était inffecte ! Il faudrait que je me trouve un autre endroit pour me cacher du soleil. Tout aussi soudain qu'il avait apparut, le bruit se tue. Alors, sans se poser plus de questions, le démon se retourna vers moi.

Cette seconde hypotèse était presqu'iréelle, totalement ridicule. Aucune vampire ne serait attiré par cette odeur de sang mort. Autant que le sang des vivants nous étaient délicieux, le sang des morts nous dégoutait complètement. De plus, il se trompait. Il y résidait bien, dans cette base militaire désinfectée, un vivant. Lui. Je sourit mesquinement à cette pensée. Je n'allais pas l'attaquer, mais l'imaginer n'était pas pour me déplaire. Et il pouvait pas cesser d'essayer de trouver la raison de ma venu !?

*Réfléchis, ma vieille, t'as pas dis un mot jusqu'à maintenant et t'es pas en état d'en dire un seul en cet instant...*

Maintenant, je me sentait nulle. Évidemment que je n'arriverais pas a parler. A moins que je sache miraculeusement le faire a présent.

Dans tout les cas, l'individu attendais quelque chose de ma part. Que pouvais-je dire ? Avec prudence, j'ouvris la bouche et tenta de parler.


-...

De nouveau, mes lèvres remuaient, mais aucun son ne franchit ma gorge. Ca devenait exaspérant tout ca. En plus de me sentir nulle, j'en avais l'air devait mon premier ''adversaire'' depuis for longtemps. Allons un effort ! Je me concentrais.

-Je...

Je fis la grimace. Merde ! Ma voix s'était brisée et avait sonné comme si j'avais un mal de gorge. D'ailleur c'était le cas en ce moment. Ce simple mot avait fait l'effet de m'arracher les cordes vocals. Je devrais m'entraîner avant de me remettre a parler normalement.

C'est alors que, comme une pauvre imbécile, je me frictionnais la gorge, toujours douloureuse, en grimancant. Très impressionnant comme vampire ! J'étais pathétique. Il devait me trouver pathétique. Ah ! Mais ce qu'elle me faisait mal ma gorge ! J'avais l'impression qu'un feu s'en était épris et qu'il faisait la fête avec mes cordes vocals !


Dernière édition par Amy Sylverskin le Mar 7 Juil - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Lun 6 Juil - 23:46

Jad dû attendre un moment avant qu'elle ne se décide à se détendre et à montrer un minimum de "respect". Il n'aimait pas trop être pris de haut, surtout de la part d'un être inférieur comme une simple vampire mordue. Il avait rapidement appris à les reconnaitre, ceux née d'une famille de vampire noble, et ceux mordus, devenant des vampires inférieurs. Elle faisait partie de la deuxième catégorie, de toute évidence. Par ailleurs, elle ne desserrait pas le poing, et le démon montra des signes de mécontentement face à cette attitude agressive, mais resta cependant totalement immobile, toujours les mains dans les poches. Qu'elle ose s'approcher, et tenter quelque chose contre lui, il aurait facilement le dessus.

Elle resta immobile et silencieuse. Le premier point était plutôt bien pour elle, le second moins. Après un long moment de silence, où le démon commençait à montrer des signes d'agacements, elle fit des mouvements de lèvres, mais qui n'émettait aucun son. Jad haussa les sourcils, se demandant si la vampire se moquait de lui. Elle recommença, déclarant un "je" qui sembla la faire souffrir après coup. Elle se frottait la gorge avec force, semblant vouloir faire calmer une douleur insupportable. Cette grimace sur le visage, ses yeux particulièrement pathétique et cette attitude assez particulière dont elle faisait preuve amusèrent le démon qui pouffa de rire.

Mais ce rire fut étouffé par le bruit derrière lui qui le fit faire volteface. Il n'aimait sincèrement pas cela : cette odeur, ce bruit, cette sensation de mal-être qui lui prenait le ventre... D'où ça venait, tout ça ? Qu'est-ce qui donnait cette inquiétude au plus puissant de tous les démons ? Et ce soupir... enfin ce murmure étrange... comme une agonie, mais tellement moins douloureuse, si peu... vivante. Le démon en eut même un mouvement de recule, face à l'inconnue. Il laissa un moment se passer, oubliant pratiquement la présence de la vampire, puis s'avança vers la porte, à nouveau : cette fois-ci, il allait découvrir ce qui se cachait derrière.

Mais il se rappela de la présence de la vampire, et sentait qu'elle pouvait être une gêne. Il lui dit d'une voix légèrement froide :


Si tu restes, évite d'être dans mes pattes, compris ? Si tu me gênes, je prendrais ça comme un tentative de me tuer, et je me débarrasserai de toi directement. Maintenant, si tu veux m'aider, suis-moi, mais reste silencieux.

Puis le démon reprit sa marche vers la porte, s'approchant doucement d'elle. Quand il l'eut atteins, il passa la tête dans l'encadrement : la pièce était blanche, mais tachée de sang sur les murs, le plafond et le sol. Il avança doucement à l'intérieur, où l'odeur devenait insupportable. Il observa les murs, les sourcils froncés, surpris de voir une telle quantité de sang. Comme s'adressant à quelqu'un, il dit :

Qu'est-ce qui a bien pus se passer ici ? On dirait qu'on a vidé quelqu'un de son sang et qu'on en a fais des ballons d'eau, avant de les lancés violemment partout. Je n'aime vraiment pas ça...

Encore une fois, ce murmure d'agonie, venant d'un coin obscur de la pièce. Il observa ce coin, tentant de voir à travers les ténèbres, jusqu'à ce qu'une main sorte pour passer dans la lumière. Aussitôt, la lumière du soleil sembla brûler la peau de la créature qui la retira aussitôt. Jad sentait l'odeur devenir plus putride encore en présence de cette chose à l'apparence légèrement humaine. Vu sa tenue, il s'agissait d'un soldat, mais sa peau légèrement décomposée, ses yeux injectés de sang et sa peau totalement griseâtre laissait penser qu'il s'agissait d'un mort qui se mouvait encore.

Il observa par terre, près de la créature : des restes d'os, semble-t-il humain, à la connaissance du démon. De toute évidence, le monstre avait un gros appétit, et il avait rongé les os jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le calcium. Jad recula doucement, dans le but de partir sans énerver la créature, mais un nuage passa devant le soleil juste à ce moment-là; Aussitôt que les rayons aient disparus, la créature fonça sur lui. Les réflexes du roi étaient toujours aussi bon : il fit quelques bonds en arrière pour sortir de la pièce, et retourna dans la plus grande. Le soleil était camouflé, ce qui permettait à la créature de le poursuivre. Il était tourné vers elle, et la rage du monstre était dirigé vers lui.

Tandis que le démon esquivait, avec beaucoup d'aisance, les coups violent et puissant du monstre qui voulait le dévorer, ses yeux se dirigèrent vers la vampire, si elle était toujours là, alors que des hurlements venant d'une autre créature résonnait dans la pièce vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Jeu 9 Juil - 18:09

Ma douloureuse gorge me laissait paraître stupide face au démon. Ce dernier d'ailleur ria de moi. Boff, il pouvait bien rire comme il voulait. Je me fichais un peu de lui. Ben disons, un peu, beaucoup. Il me fallait retrouver ma voix. Peut-être devrais-je trouver une personne ayant un pouvoir de guérisson. Cela pourrait sûrement m'aider. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas entendu ma voix...Si longtemps que j'avais oublié comment elle résonnait. Comment elle était. Mais cela n'importait pas dans le moment.

Un bruit couvra alors le rire du démon. Je me figeais, mes poings se déserrèrent. Je tendis l'oreille. Qu'est-ce que c'était que ce bruit étrange ? Je n'arrivais même pas a l'identifier. Je n'aimais pas ca. Cette odeur en plus ! Je grimaca de dégout lorsqu'elle devint plus forte. Elle était si écoeurante que je du couvrir ma bouche et mon nez de mes mains. Je savais pas si les démons avaient un odorat plus dévoloppé, mais il sembla que non, car celui devant moi ne semblai pas être dérangé par l'odeur, mais par ce bruit infernal. C'était comme un murmure...mais en même temps ce ne l'étais pas. Quel créature se cachait dans cette pièce ? Ce suspence me glaca d'effroit. J'étais pétrifier, mais mes sourcils étaient froncé provoquant une ombre sur mon visage. J'ignorais ce qui avait à l'intérieur, mais je savais que je pourrais lui faire face. Oui, cela me faisait peur, j'étais terrifiée, mais une fois dans l'action, j'allais me défendre. Je gardais mon sang froid au moins. Contrairement a ce démon qui eu un mouvement de recul. Était-ce moi qui ne voyait pas assez bien le danger ? Ou était-ce moi qui arrivait le mieux a rester calme ?

Je souris, d'une facon ou d'une autre, c'est moi qui restait encré dans le sol ne reculant pas face a cette chose. La seule chose que je craignais le plus c'était...Le soleil ! Il s'était levé !? J'avais dont pris trop de temps cette nuit. Voilà que le matin était là. Je ne pourrais pas sortir de ce bâtiment de si tôt. Je resterais avec cette créature ou ces créatures s'il en avait d'autre.

Le démon s'approcha de cette pièce maléfique, mais se retourna et m'adressa la parole. Il me parla d'une facon si autaine que je lui montra les dents uniquement pour lui montrer mécontentement pas pour lui ouvrir la guerre. Que pensait-il ? Que j'allais l'attaquer tête baissé ? J'étais peut-être sans expérience, mais je savais choisir mes batailles. Si je voulais l'aider ? J'hésitai. Restant sur place pendant un moment le regardant s'avancant. Je soupira, puis le suivis de quelque pas de distance. A la place d'entrée dans cette pièce, je restai a l'extérieur. Je me déplaca vers la droite, pour voir ce qu'il y avait. J'écarquillais mes yeux sur le coup. Tout ce sang ! Ce n'était pas que j'aurais voulu tout le lècher. Beurk, non. Seulement, il y en avait tant ! J'entendis le démon se parler a lui même. C'était un peu ce que je me disais. J'espèrais que c'était une mauvaise blague. Un tueur fou, des adolescents sadique, n'importe quoi ! Mais pas une créature horrible ! Au sol a me pieds, un rayon de lumière, je le contourna. Il y avait une fenêtre a l'intérieur une des raisons pour laquelle je n'entrais pas. La suivante ce fut que plus tard que je m'en apercut. Le murmure recommenca, puis je vis le démon faire un saut. Ensuite un crit désagréable de douleur. Mais que c'était que ca ?!

Le démon recula doucement, mais a cet instant, le rayon de lumière a mes pieds disparut peu a peu pour enfin disparaitre complètement. Je voulut avertir le démon, mais aucun son ne franchit ma gorge comme a l'habitude. à peine ma phrase silencieuse terminé, le démon recula d'un bon suvit de la créature. Un aurait dit un zombie. Dégoûtant. La créature ne semblait pas me remarquer, elle semblait être ciblé sur le démon. Tant mieux pour moi. Peut-être irais-je lui donner un coup de main, mais je savais qu'il s'en sortirais indemne. Malheureusement un problème suivis. Le crit d'une deuxième créature rugit. Ca c'était pas bon...

Sortant de la petite pièce maudite, une créature comme la précédante observa le démon et son compagnon, puis survolant la pièce posai son regard rougit par le sang sur moi. Sans vaciller, je m'arqua, montrant les dents, cette fois-ci bien menacantes. La créature émit un bruit insoutenable avant de me sauter dessus. Je l'évitais. Elles étaient rapide ces petites choses. Bien que le démon esquivait depuis tout a l'heure, je n'imaginai pas laisser ces choses en vie. Nous devions donc les tuer. Continuant d'esquiver les attaques de la bête, je me mordis le poignet. Mon sang remonta a la surface, mon sang sombre que je jetais sur le sol ici et là. Par la suite je sautais a mon tour, offensive sur la créature. Nous roulâmes sur le sol. Ce contact me brûla les paumes. Il y avait tant de bactérie sur l'ancien humain qu'elles dénigraient la peau. Après avoir fait quelque roulade, je me retira attérissant plus loin. Je souris. Mon sang était maintenant sur la créature. Je levai les bras, sourire sadique au lèvre.

La grande pièce était sombre, les créature pouvait y survivre, mais le rayon de lumière de tout a l'heure les empèchaient de venir. Maintenant, elles étaient ici...Mais pas pour longtemps ! J'allais en finir, lorsque ce même rayon de lumière que j'avais contourné tout à l'heure revint. Par mal chance, j'étais sur son chemin. Le soleil, cette malédiction, me brûla si intensément que je recula, puis tomba au sol. Je criais, ce qui m'acheva presque. Le démon n'alla pas venir a mon secour bien sûr. C'était chacun pour soi dans ce combat. Saleté de mal chance ! Je me tordais de douleur, mon souffle court. Ma gorge se remplis de sang que je cracha par terre. C'étais si douloureux...

La créature voyant sa chance. évita le rayon de lumière, puis bondissa vers moi. Prenant réserve dans mon adrénaline, mon instinct de survie, je redressais mes mains ouverte dans les airs, puis restant concentré sur quelque goûtes de mon sang, malgré le mouvement, je fis quelque mouvement brusque, mais précis. En une fraction de seconde, mon sang se mouva et devins aiguille meurtrière qui passa a travers le corps déja mort de la chose. J'ignorais s'il fallait atteindre son coeur, mais je l'avais visé ainsi que ses poumons et son nerf motrice. La créature s'immobilisa, puis tomba inerte le sol.

J'ignorais où en était le démon et son camarade, mais je m'en foutais. Je savais qu'il réussirait à l'avoir, il était meilleur que moi et avait plus d'expérience dans le combat. Mes brûlures me faisait si souffrir ! Machoire et poings serrés, je tentai de surmonter ma douleur. Si j'y arrivais, je pourrais peut-être faire coaguler mon sang pour m'aider a mieux tout supporter. Cependant, je n'y arrivais pas. J'imagine que je devrais rester allongé pendant la journée pour attendre la nuit. Je pourrais trouver une facon de me guérir a l'abrit de ce soleil maudit !
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Jeu 9 Juil - 23:47

Jad observait la vampire bouger et éviter les attaques du monstre. Elle ne semblait pas habituée au combat, étrange pour une vampire. Etait-elle une nouvelle mordue ? Non, son odeur était trop forte pour être celle d'une récente non-morte. Mais alors, elle devait être une vagabonde, et non une des vampires entraînées par Okami Banji. Etrange, il fallait l'avouer : vu comment elle se mouvait, elle aurait bien pus s'en sortir rapidement. A croire qu'elle ne savait pas se battre comme ses congénères. Ou peut-être qu'il n'avait vu que l'élite des vampires, depuis mille ans.

Il commençait à en avoir marre d'éviter sans arrêt les coups, et décida de mettre un terme au combat. Il tendit sa main gauche vers le monstre qui se bloqua soudainement. Elle était emplis de haine... amusant, et fascinant, tels étaient les mots qui s'inscrivirent dans la tête du démon. Il lui murmura doucement :


Tu t'énerves contre moi, alors que le responsable est le soleil qui te bloque et te cloître en ce lieu. Va prendre ta vengeance, et va le combattre.

Le monstre se tourna doucement vers le rayon de soleil et courru droit dessus. Jad avait utilisé sa rage, comme il aime le faire, et les résultats furent ceux espérés : à peine fut-elle dessus que la créature semblait être en train de brûler, mais sa colère était telle qu'il ne semblait pas souffrir, et tentait de "tuer" le soleil en frappant dans les rayons.

Jad le laissa se débrouiller, mourrir à petit feu, et se tourna vers la vampire. Elle était toujours vivant, mais semblait avoir souffert, brûlée par quelque chose... Aller savoir quoi. Jad s'approcha et l'observa, puis observa le cadavre du monstre, la délaissant totalement, et préférant regarde la créature morte. Il l'observa longuement, plissant les lèvres : il n'avait jamais rien vu de tel. Un non-mort similaire à un zombie, emplis de rage et comme boosté aux stéroïds. C'était amusant, et intriguant.

Il le frappa avec le pied, faisant un peu bouger l'air et provoquant une bouffer d'air nauséabonde. Il se couvrit légèrement le nez : c'était juste légèrement moins supportable que le soufre sous terre. Il toucha la peau dur du monstre, se forttant un peu les doigts, sentant comme des granulés dessus. Il observa encore un instant la créature avant de se lever et de regarder la vampire.


Tu as l'air pathétique, comme ça... qui sers-tu ? Okami Banji ? Un groupe dissident ? Ou tu es une simple vagabonde ? Allez, réponds-moi : j'ai hâte d'entendre ta jolie voix.

Il était visible qu'il se moquait d'elle... normal, face à un être aussi pathétique et aussi vulnérable, le chef des démons ne pouvait que profiter de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Ven 10 Juil - 0:36

J'étais dans de sale draps. Ma gorge saignait de l'intérieur, je m'étais brûlé et ce la faisait un mal de chien et le démon n'était pas de bonne compagnie. C'était là, bien ma vaine.

Je vis le démon s'approcher de moi, mais je lui lancais un regard qui l'avertissait de ne pas me toucher. Heureusement pour moi, son attention fut prise ailleur. Pendant qu'il jouait au scientifique, je me concentrai a respirer profondément. Peu à peu ma douleur diminua, mais ne s'évapora pas. Simplement, c'était assez supportable pour que je puisse m'assoir. Ma cuisse et mon bras avait été légèrement brûler, mais quelle brûlure ! J'avais a peine resté quelque millième de seconde et je me retrouvais avec la première et deuxième couche de peau calciné. Cela guérira vite, ce n'était pas un problème. Je me concentrais sur le sang sur ma peau, puis fit remonter les plaquettes sanguines pour venir arrêter le saignement. Je ne pouvais pas créer de nouvelle cellulue comme les guérisseur faisait, mais je pouvais au moins m'éviter une hémoragie ou alors aider a accélérer le processus. À présent, je ne sentais presque plus la sensation de brûlure. Je regarda ce rayon de soleil et je lui montra les dent comme pour le menacer.

Détestant le goût de mon propre sang qui remontait ma gorge, je cracha le sang au sol. Je ne pouvais pas retirer le sang, car je ne le voyais pas. Je ne pouvais me concentrer dans ces moment là. En faite, ca m'étais impossible. Je ne pouvais que tenter d'avaler mon propore sang. Ceci fait avec dégoût et souffrance je respira un grand coup. Au mauvais moment cependant, ce stupide démon avait bougé le corps de l'ignoble créature et cela avait fait virevolté son odeur infecte. Je toussa d'une très faible voix, puis décida de rester au sol. Je ne voulais pas prendre le risque de me lever, puis de vaciller pour faire rire de moi.

L'odeur de mon sang sombre régnait dans cette pièce. Je connaissais si bien son odeur que j'arrivais a différencier chaque goûtes éparpillé sur le sol. Je ne connais aucune odeur de sang aussi bien que la mienne. Peut-être a cause de mes nombreuse mésaventure.

Le démon revint vers moi. Il me demanda qui je servais. Il nomma un nom que j'encra dans ma mémoire, puis il hypotèsa un groupe rebel, mais ce ne fut que sa dernière suggestion qui était la bonne. Il se moqua de moi, moi qui n'arrivait pas a parler. Au lieu de rester sage et d'accepter toute ces moqueries. Je lui montra les dents menacante, puis le reste se fit en quelque fractions de secondes. Par mon unique bon vouloir, mon sang toujours au sol arriva de partout. Sans bouger, chaque goûte s'allongea pour devenir épines aiguisé qui se précipita avec une extrème vitesse vers le démon. C'était lui qui avait commencé. Pas moi !
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Ven 10 Juil - 19:38

La vampire crachait du sang et ne pouvait plus parler, tellement sa gorge était prise. Cependant, elle montra des signes d'envie de tuer qui déplurent au démon. Quand il alla lui rappeler de ne pas montrer les dents, le sang de la vampire venu de nul part fonça sur le démon comme des milliers de piques aiguisée. Cela ne lui avait pris que quelques secondes, et Jad savait que les esquiver était quasiement impossible.

Il ne fit que de léger mouvement, afin de ne pas être touché sur une partie vitale, au départ chacun visée avec une préçision extrême. Jad se laissa ainsi transpercer sur des parties du corps totalement dénué d'intérêt : finalement, tout ce qu'elle avait fait était de piquer le démon avec des longues aiguilles, et il avait vécu pire. Il resta debout, face à elle, transpercé de toute part, mais semblant totalement indifférent à la douleur. Il s'approcha d'avantage et mis un coup de pied dans la vampire :


Pauvre petite vampire : tu pensais réellement me tuer ? Tu n'es même pas digne de me toucher, ou d'imaginer un instant me faire mal. Tu n'es qu'une merde, une moins que rien, vampire. Une pauvre mordue qui s'est exsanguée pour pouvoir tuer un monstre comme ça ne mériterai même pas le coup de pied que je t'ais donné.

Il se pencha vers elle, l'attrappa et la souleva, puis de l'autre main serra une partie de son corps qui était brûlé, serant de toute ses forces avec ses ongles. Elle allait apprendre le mot souffrance :

Si tu veux avoir une chance infime de me tuer, va t'entrainer trois mille ans auprès d'un élite de ta race, et après, tu auras peut-être une chance sur un milliard de me tuer. Et laisse moi te remettre à ta place, vampire : on ne montre pas les dents face au seigneur des démons, j'espère que je me suis bien fais comprendre.

Puis il la lança par terre, violement, presque de quoi l'assomer, avant de contracter tous ses muscles à un point tel que ses habits, pourtant amples se déformèrent légèrement. Les piques uns à uns, sortaient du corps du démon, avant de tomber sur le sol. Un filet de sang sortit de chacune des plaies, coulant doucement sur sa peau et tâchant un peu mss vêtements.

Il soupira devant sa chemise tâchée de sang et regarda Amy un instant. Qu'allait-il faire d'elle ? Il avait bien envie de l'achever, après ce qu'elle avait osé faire, mais cela ne serait pas drôle. Et puis, il était fatigué, et en avait un peu marre de ces conneries : cette endroit lui mettait vraiment le bourdon. Il se dirigea vers la sortie, comme si de rien n'était, regardant le reste de corps inerte du monstre qui continuait à se consummer à la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Sam 11 Juil - 19:25

J'étais sûre de l'avoir. Il ne pouvait éviter cette attaque. Elle avait été déclenché sans qu'il ne le sache et elle était rapide. Je le vis alors se posotionner juste avant que mes épines le transpercent. J'étais déçu de ne pas avoir pu lui faire mal, mais j'était fière de voir qu'il n'avait pu l'éviter. Je souris avec satisfaction. Il aurait été impossible pour moi de le tuer alors le simple fait de l'avoir touché me rendait heureuse. Je ne le haissais pas, j'étais simplement en colère.

Je le vis approcher et ne fis rien pour éviter le coup qu'il m'assena. J'aurais dû. Ce coup, me coupa le souffle et, moi qui était assise, je m'étalla de tout mon long. Je l'écouta parler. Non, je n'avais pas pensé le tuer, ça aurait été fou de ma pars, oui, je savais que j'étais minable, mais j'avais une grande endurance. Je ne tenterais pas de le poursuivre pour réclamer vengeance. Je savais choisir mes batailles comme je l'avais dit plus tôt. C'était seulement parce que j'en avais assez de l'entendre me critiquer. Qu'il soit le roi du monde, il n'en a avait pas le droit ! Pourquoi les démons étaient si infâmes ? Je savais que je n'étais pas quelqu'un d'important, mais de la a me dire que je ne méritais pas ce coup de pied. Je n'étais pas un esclave dénoué de fierté.

Il me prit alors par le collet pour me soulever. Je n'avais presque plus la force de me débattre, mais je tenta tout de même a lui faire mal avec mes ongles pour essayer de le faire lâcher. Cependant je savais que ces efforts étaient vains. Je vis alors sa main se déplacer vers mon côté droit. Non ! Pas ça ! Je ferma les yeux avec force. Un cri m'échappa, mais cette fois-ci moins douloureux que les précédant pour ma gorge. Ce démon ! Il appuyait sur mes brûlures ! Je tentais de me retenir, mais je n'y arrivais pas. Ça faisait trop mal. Ses ongles transperçaient ma peau calciné et cela me faisait un mal de chien ! Sous mes cris d'intense douleur, le démon parla, disant que je ne pourrais jamais le tuer sans des milliards d'années d'entraînement. Il se nomma roi des démons et il était si sérieux que je pouvais bien le croire. Je continuais de crier lorsqu'il m'envoya valser contre un mur.

Le choc fut douloureux, mais je protègea ma tête pour ne pas tomber dans les pommes. Je n'allais pas le laisser s'en tirer comme ça. J'avais de la difficulté a me décider a me relever. Je resta un moment au sol. Je devais passer par dessus mes brûlures, ma souffrance. Je le fixais, tête reposé contre le plancher. Je le vis retirer les épines qui redevint liquide une fois a terre. Il glissa son regard vers moi, puis se retourna. Ne pars pas ! J'en ai pas finis ! Aurais-je voulut lui dire. Je voulais qu'il me respecte au moins un peu. Je voulais lui montrer que je n'étais pas qu'une merde comme il disait. J'étais quelqu'un ! Quelqu'un qui avait un but dans la vie. Le but de tuer l'assassin de la petite Kebi, le but de devenir plus forte pour moi-même. Je le devais. Devenir plus forte.


-J'en ai pas finit...

Ma voix avait résonné comme si je ne l'avais pas perdue. Comme un murmur j'avais prononcé ces paroles, puis je me força a me relever. Je n'étais pas une moins que rien ! Et j'allais lui prouver ! Me relever avait était quelque peu difficile a cause de mes brûlures, mais je réussis. Une fois sur mes pieds, debout, quelque peu vacillante, je pris une grande respiration, puis prit une position offensive. J'étais endurante, je n'abandonnais que très rarement et il allait vite le constater. Peu importait le nombre de fois que j'allais toucher le sol, peut importait le nombre de coups qu'il allait me donner, j'allais me relever ! Cette fois, je n'avais pas peur !

Je redressa ma main gauche, puis fit apparaître un ovale transparent, mais de teinte blanche qui s'allongea. Il devint pointu. Comme si on aurait prit deux cône et qu'on les aurait soudé ensemble. J'empoigna mon arme, puis je releva mon autre main et souffla dans la direction de mon adversaire. Le sol devint glacé et arrivant aux jambes du démon, mon souffle lui glaça les pieds au sol.


-J'en ai pas finit ! criais-je en lui lançant mon arme improvisé toujours avec toute ma force.
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Sam 11 Juil - 21:36

Jad ne voulait vraiment pas rester dans cette endroit : l'odeur, l'aura de ce lieu était vraiment désagréable, et la présence de cette vampire agaçait le démon qui, après avoir reçu ces piques sanglants, voulait sortir d'ici aussi vite que possible. Il entendait la vampire bouger péniblement dans son dos, mais n'y fit pas attention. Il n'avait vraiment pas envie de voir le pathétique de la situation, et préférait partir et continuer son chemin. Il s'arrêta un instant en l'entendant dire qu'elle n'avait pas finis.

Il se tourna vers elle, complètement : il sentait l'odeur de la colère émanait du corps de cette mordue, et ressentait l'envie de le tuer. Elle avait vraiment l'envie certaine de le tuer, mais quelque chose n'allait pas dans cette colère... ce n'était pas lui qu'elle voulait. Il émit un sourire : si elle l'attaquait, la faire attaquer une autre cible aurait été simple. Lire en elle aussi. Finalement, le démon allait rester un peu plus longtemps et s'amuser avec la vampire qui avait tenté de le tuer.

Il l'observa longtemps la vampire : elle tendit la main gauche et créa une arme étrange. Il attendit un moment, se demandant de quoi il s'agissait. D'un seul coup, il sentit un froid s'installer dans l'immense salle, et le souffle de la femme semblait être glacé, plus encore que normalement. Ses jambes furent alors prises dans la glace, ce qui intrigua le démon, plus que cela ne l'inquiéta. Elle hurla soudainement vers lui, lançant l'arme qu'elle avait créé. Il fit un léger sourire : ça allait être du gâteau, vu sa colère.

Il attendit que l'objet soit à bonne distance et le frappa violement avec le poing depuis le dessus, ce qui l'explosa en l'envoyant au contact du sol. Après un moment immobile, sa main légèrement mouillée. Il admira un moment les restes de l'arme par terre, puis força un peu sur ses pieds pour casser la glace épaisse qui l'immobilisait légèrement. Il s'avança vers la femme mais avant de lui laisser le temps de faire quoique ce soit, il tendit la paume de la main vers elle. Ses yeux bleu s'enflamèrent, et sa voix sembla alors résonner dans la tête de la femme, lui imposant sa volonté par l'intermédiaire de la colère qu'elle avait en elle alors :


Ce n'est pas moi que tu veux tuer... il y a quelqu'un d'autre dans cette pièce... celui que tu détestes vraiment, le responsable de ta colère.

Il pointa du doigt le cadavre du mort vivant, qui, pour la femme, devait avoir pris son apparence, ou en tout cas, l'apparence de celui qu'elle detestait le plus en ce monde. Il imposait totalement sa volonté à la vampire, l'obligeant à attaquer le cadavre mort, allongé sur le sol. Il continuait à lui parler : il voulait comprendre quelle était cette colère gardé en elle.

Il t'a fais du mal, plus de mal que quiconque en ce monde. Cette colère, cette haine, hurle-lui, dis-lui pourquoi tu le hais, pourquoi tu veux sa mort. Ta colère ne sera pas appaisée tant que tu ne le lui auras pas fais comprendre. Il t'entend parler, il nie ce qu'il t'a fais, il refuse de te croire... montre lui, fais lui comprendre.

Il restait immobile en observant la vampire agir, écoutant les paroles qu'elle pouvait dire, et continuant à presser son influence sur elle. Il n'irait pas jusqu'à la rendre une simple esclave, mais voulait savoir ce qu'était cette colère étrange qu'il avait rarement vu. Il imposa ses envies à le femme jusqu'à ce qu'elle fut trop épuisée pour l'attaquer lui quand il allait la relâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Dim 12 Juil - 19:54

Je savais qu'il l'arrêterait. C'est pour cette raison que j'avais créé un deuxième projectile, plus petit, plus résistant, plus précis et discret. Mais le démon le vit et l'évita. Mon sourire qui s'était dessiné sur mes lèvres disparut. Je ne pourrais dont jamais le surprendre ? Ou l'entailler, lui faire mal ? Au moins une fois ? Je soupirai.

Pendant ce temps, le démon piétina la glace a ses pieds et s'avança par la suite. Lorsqu'il s'approcha, je me remis en position offensive, mais à peine s'était-il arrêté qu'il leva la main. Ses paroles résonnèrent sous mon crâne. C'était insoutenable. Je me plaquai les mains sur les oreilles, mais c'était inutile. Je voulais résister a cet envoutement, mais je sentais qu'il gagnait de plus en plus de place. Je résistait encore pendant un moment. Puis, j'oublia contre quoi je me battais et ne vis plus le démon. Où était-il ! Je tourna la tête en direction d'un mirage qui semblait d'apprence au démon. Une voix dans ma tête me disait que c'était lui. Lui qui me traitait comme si j'étais pire qu'un chien. Pourquoi ? Pourquoi me disait-il ces choses !

Ma position devint plus stable et plus solide. Je sentis ma peau se refroidir au maximum. Je fis rencontrer mes mains, paume contre paume fermant les yeux. Il allait voir ! J'ouvris mes yeux brusquement, plus habité d'une pupille, mais totalement habité par une lumière bleu, puis je sépara mes mains et un anneau de glace apparut autour de moi. Alors j'écartai les doigts et l'anneau lisse fut aussitôt confectionné d'épine comme un fil barbelé.

*Il t'entend parler...fais lui comprendre...ta colère ne sera pas appaisée...*

Toute ces voix résonnaient dans ma tête en même temps. Comme un brouhaha. Ces voix étaient endurable, elles étaient comme un chuchotement. Cepedant, ma colère se fit plus forte comme une avalanche qui se déversa en moi. Je grognais.


- Pourquoi me traites-tu ainsi !? Je ne suis pas ton animal !

Je me sentais en sécurité entouré de ma glace qui ondulait autour de moi. Si le démon s'approchait, je lui ferais comprendre.

-Je vais ton montrer ! Je vais te prouver que tu as tort a propos de moi ! Je ne suis pas dénudé de fierté ! J'ai le droit d'être respecté ! Je vais te montrer de quoi je suis capable, tu reconnaîtras ma valeur ! Tu m'entends !

Je frappa mes mains ensemble et toute les épines allèrent dans une même direction, un pluie meutrière de froid et de glace. Cette attaque avait tout cobé mon énergie. Ma respiration était telle que si j'avais courrut des centaines de kilomètres. Mes paupières devinrent lourde. Je vis mon attaque passer a travers le démon sans le toucher. Étrange...Je me laissa tomber au sol, épuisé. Mon endurance pour les blessures était sans égal, mais lorsqu'il s'agissait de mes pouvoirs, je me fatiguais rapidement.

Mon corps reprit sa température normale et moi malgré ma fatigue, je gardais les yeux ouvert. Le démon qui n'avait pas bougé disparut comme il était venu. Mirage...Je revins a moi. Il m'avait bien eu. Je vis alors le corps de la créature que j'avais combattu plus tôt, puis je posa mon regard sur le véritable démon. Allait-il me finir a présent ? Non...il allait me laisser dans cet endroit pour laisser ces créatures étrange finir le travail a sa place. Moi, c'est ce que j'aurais fait. Allait-il m'attaquer ? Si oui, je trouverais la force pour revenir dans la partie et j'allais me relever. Même si pour le moment je n'avais plus de force du tout. J'arrivais a peine a garder les yeux ouvert pour l'observer. Va-t-en...laisse moi mourire seule...avec ma misérable personne que tu méprise tant...avec ma faiblesse évidente...
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   Lun 13 Juil - 16:54

Jad était surpris de voir la tenacité avec laquelle la vampire arrivait à resister à sa voix. Elle avait un grande rage en son coeur, mais elle arrivait à tenir bon face au contrôle mental du démon. Il ne relâcha pas son emprise pour autant : elle l'avait provoqué, elle allait recevoir sa punition. Il observa longtemps la vampire se débattre, puis abandonner et finalement, s'abandonner à la voix du démon.

Elle se tourna vers le cadavre, et les effets de la domination furent directement visible : sa rage, elle la redirigea contre le cadavre qu'elle croyait être la raison de sa haine. Comme avant, l'air se refroidit, la peau de la vampire se recouvrit d'une légère couche de gèle, et son souffle devenait glacer. Jad s'était approché d'avantage pour lui murmurer ses derniers mots, achevant la phase d'hypnose.

Quand la colère de la vampire fut à son paroxisme, un anneau gelé l'entoura, frôlant de peu le démon qui ne se laissa pas déconcentrer par le froid. Il écouta ce qu'elle disait à ce qu'elle croyait être, apparement, lui. Sa voix se brisait d'avantage sous ses paroles, mais le sourit du démon, loin de se faire plus grand, s'assombrit.

Elle faisait preuve d'une grande puissance, d'une envie d'être reconnue comme il n'en avait jamais vu encore, par le passé. Ce désespoir renvoyait à ce qu'il avait été avant d'être le roi du royaume démoniaque. Pendant quelques secondes, il eut envie d'en faire son esclave mental, comme il en eut beaucoup, mais voir son pouvoir en action le troubla légèrement, ce qui relâcha son emprise sur elle.

Mais elle avait mis toute sa puissance dans cette simple attaque, et tomba à terre, épuisée. Jad l'observa très longtemps, l'écoutant respirer. Son regard était emplis de haine, et non de peur. A ce stade, tous ceux qu'il avait combattu avait eu envie de lui dire pitié, les yeux emplis de larme et de peur. Mais elle, même si il était partie pour l'achever, elle se serait relever, avec son corps meurtris pas le mal, et l'aurait combattu à nouveau.

Qu'allait-il faire alors ? La laisser là, risquant de voir disparaître une telle haine, une telle puissance, dans l'estomac d'un des monstres qui rôdait dans ces lieux ? L'achever lui-même, et faire honneur à cet être qui se sera battu jusqu'à la fin ? Ou alors... Non, il ne pouvait décement pas... Pourtant, Okami avait bien receuillis une humaine, ce qui était une chose improbable... Alors, après tout, avoir un être comme elle, cela pouvait être quelque chose d'interessant.

Il regarda autour de lui, puis se dirigea vers la sortie. Il entreouvrit pour éviter de voir la jeune vampire être consummé par le soleil et fit le tour de l'endroit pendant quelques secondes, jusqu'à trouver une vieille bâche. Il la prit, la secoua un peu et s'en retourna vers le grand bâtiment. Il posa la bâche à côté de la vampire et l'allongea ensuite dedans. Elle devait dormir, actuellement, et ne pas se rendre compte de ce qu'il se passait autour. Il entoura la vampire de la bâche, seule protection possible contre le soleil qui pouvait meurtrire sa peau.

Il porta et sortie de la caserne, puis de la base, avant de se diriger vers son royaume. Il sentait encore la rage de la vampire en elle, la sensation d'envie de meurtre s'évanouissant dans l'air comme un léger parfum. Il observa un moment la bâche, puis soupira : quels ennuis allait-il s'attirer, avec ce geste ? Peu important, maintenant : l'emmener à l'abri, pour voir si ça haine pouvait encore s'amplifier, voilà ce qui comptait aux yeux du démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une autre mort que la notre [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une autre mort que la notre [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que l'art et la mort ont pour partage ~ [TERMINE]
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» La mort est une journée qui mérite d'être vécue [libre]
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île Kaseki :: Aux Abords de la Ville :: Base Militaire Désaffectée-
Sauter vers: