L'île Kaseki

Au XXI° siècle, le monde est constitué de Démons, d'Anges, de Vampires et d'Humains vivants sur une île, nommée Kaseki. Un lieu où la paix reste très instable... [Forum soft : Hentai & Violence]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée hors du sol [PV Kiria]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
Jad Kyotsuke

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Sam 27 Juin - 22:03

L'odeur souffrée de l'underground, comme Jad aimait appeler son royaume, était parfois aggressive et insupportable. Le démon, bien qu'il en fut un, aimait parfois passer du temps à la surface, et sentir des odeurs plus agréable et moins prenante. Des senteurs plus subtiles, bien que l'odeur des fleurs l'eut répugné. Alors qu'il n'avait pas de travail, pas d'affaire urgente à régler dans l'univers sombre des bas-fonds de la ville, le démon décida d'aller se promener au parc de la ville.

Quelques fois, on pouvait l'y voir, le plus souvent quand le soleil était caché par quelques nuages, et quand l'orage grondait au dessus de sa tête. Seulement, ce jour-là, il n'y avait que de la pluie. Une pluie battante, sans vent, sans tonnerre. Jad tenait à se promener au bord du petit lac qui se trouvait dans l'enceinte du parc, afin de profiter de l'odeur d'herbe mouillée qu'on peut respirer dans ces moments-là.

Armé d'un parapluie, portant sont habituelle chemise grise et son pantalon sombre comme les nuages au dessus de lui, portant des chaussures de marche, à la place de ses tongs, Jad marchait sur les bords de l'eau dont les gouttes de pluies faisaient remuer la surface de manière hypnotique. Un banc, placé sous un magnifique saule pleureur, semblait être sec, et acceuillant après les longues heures de marche du démon. Il s'y dirigea et s'y installa, refermant son parapluie, à l'abri sous les feuilles de l'arbre.

Jad observa l'horizon quelques instants, rêvant, flânant, le visage serein, presque endormis. Rien ne sembler pouvoir troubler la méditation profonde du démon qui était des plus calmes à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Sam 27 Juin - 22:43

Je venais à peine de revenir sur Terre depuis je ne sais combien d'année. Excitée à l'idée de pouvoir voler, je me suis jetée dans le portail me permettant de retourner sur Terre, avec l'intention de retrouver l'homme qui m'a permit d'échapper à une vie sous la forme de boule de feu ambulante. L'impact du retour sur Terre n'était pas très secouant et l'effet de chute libre me fit hurler de plaisir, tellement c'était amusant de chuter en étant sure de survivre. Le Maître m'avait dit d'attendre le retour de l'Archange Kamui, mais j'étais bien trop impatiente de le rencontrer que je ne l'ai pas écouté. J'ai quitté le monde des cieux sans connaître la situation sur Terre. La pluie et les orages auraient pu me dissuader de désobéir à mon Seigneur.

Cependant, je n'avais pas prévu de sortir durant une journée de pluie. L'eau, depuis le jour où j'ai été tuée, m'horrifiait au plus haut point, même si ce n'était que des gouttelettes. En plus, les orages hurlaient à mes oreilles. Paniquée, j'ai accéléré, je ne voulais pas que le courant des nuages me touchent dans les nuages. Je me dirigea vers le sol, battant furieusement des ailes, pleurnichant comme une enfant devant quelque chose qui lui faisait peur. J'étais si terrorisée que je ne cessais pas de battre les ailes comme une démente avant de sentir une horrible chaleur cuisante traverser mon coeur. J'ai hurlé de douleur, un éclair venait de me frapper de plein fouet et je me sentis tomber.

Je me sentais tourbillonner, mes ailes brisées pliaient de tous les cotés et je souffrais le martyr, hurlant de douleur comme une démente tellement j'avais mal. Mes cris étaient couverts par le vent et l'orage et moi, je pleurais. Je voulais ma mère. Je venais de sortir du paradis et je voulais y retourner. Je sentis alors un horrible déchirement dans mon dos avant de me sentir submergée dans un liquide. En me débattant et en pleurant, essayant de garder ma tête hors de l'eau, j'ai laché un horrible cri de souffrance et une supplication, plein de douleur et de peur. Je savais que j'étais au milieu d'un lac et j'avais la phobie de l'eau, alors, essayez d'imaginer ma terreur.

-Aidez-moiiii!
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
Jad Kyotsuke

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Sam 27 Juin - 23:08

Jad fut quelque peu surpris par l'orage soudain qui s'était levé. Le vent soufflait assez fort, et quelques éclairs tonnaient dans le ciel. Il admira cependant le temps superbe qui s'était formé au dessus de lui, l'orage était un moment vraiment agréable, il fallait l'avouer... excepter le vent qui amenait l'eau sur son visage. Il ouvrit à nouveau son parapluie, puis, voyant son état, il le jeta, se disant que c'était inutile. Il observa encore un moment le ciel, puis fit un mouvement pour s'en aller et retourner dans son sanctuaire.

Mais son mouvement fut arrêté par un éclair soudain et un bruit autre que celui du tonnerre : un hurlement de douleur venant du ciel. Il leva les yeux et tenta de distinguer quelque chose, mais la pluie rendait les choses difficiles. Puis, soudain, comme une fusée, quelque chose fonça dans le lac et plongea dedans. Après un moment de silence, il arriva à distinguer que quelque chose se débattait dans l'eau du lac, criant à l'aide.

Jad attendit un moment, observant cette "chose" bouger à la surface du lac. Il attendait de voir ce qu'il allait se passait, pesant le pour et le contre de répondre à cette appel. Puis, pendant que la personne se débattait vigoureusement, Jad commença à retirer ses chaussures et ses chaussettes, qu'il posa soigneusement de côté. Puis, il plongea et nagea jusqu'à la personne en question.

Quand il arriva à elle, il l'attrapa de manière totalement hasardeuse. Elle aurait pus continuer à avoir la tête dans l'eau, cela aurait importé peu au démon, qu'elle aille pas se plaindre après qu'il ne soit pas aller l'aider. Il la ramena rapidement au bord du lac et la tira hors de l'eau. Cela fait, il réajusta sa chemise et se tourna vers la demoiselle, lui demandant, de manière provocatrice :


Toujours vivante ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Sam 27 Juin - 23:55

Je pleurais. Je pleurais et je hurlais, je voulais que quelqu'un vienne me sauver, j'étais totalement terrorisée, tellement j'avais peur, j'avais même oublier de respirer. J'avais beau me débattre comme une démente, je sentais que je m'immergeais moi-même dans l'eau. Je criais maintenant les mêmes mots que le jour où mon père m'a tuée. "Papa, je t'en supplie, ne me tues pas, papa!" J'avais si peur de mourir parce que cette fois, je savais que je n'irais pas au paradis parce que j'étais déjà morte et que je pouvais pas mourir une seconde fois et espérer une vie après la mort. Je sentis alors une main s'emparer de mon bras et me tirer hors de l'eau vers la berge. Je me mis à pleurer de soulagement, je n'allais pas mourir tout de suite. Je tentais de nager, mais je n'ai jamais réellement appris. C'est au bout de quelques secondes interminables qu'enfin, la personne qui m'a sauvée de la noyade me tira de l'eau. Je m'affala de tout mon long sur la plage, rampant pour m'éloigner de ce liquide infernal, mes ailes brisées trainant derrière moi. Je pris un moment pour respirer. Mon bienfaiteur me demanda si j'étais vivante.

-O...Oui... merci à vous...

Mon sauveteur me regardait, je sentis alors que le temps venait de figer. Immédiatement, je m'éloigna de lui, effrayée. Un homme et à son énergie, je pouvais savoir qu'il s'agissait d'un démon et j'en avais affreusement peur. Pourquoi fallait-il que je tombes sur toutes les choses qui m'effraie le plus dans ce monde les une après les autres. Je le regardais, hoquetante et paniquée, en plus qu'en manque d'air du à l'eau que j'ai avalée. Je venais d'être sauvé de la mort pour aller finir ma vie dans l'estomac d'un monstre? C'en étais trop pour mon coeur et je me remis à pleurer, consciente que ma dernière minute était arrivée. J'allais mourir et tout ce que je pouvais faire, c'était supplier mon bourreau de me laisser la vie sauve.

-Non... ne me mangez pas... je vous en supplie, pas ça... tout mais pas ça...

J'étais horrifiée à l'idée de finir dans son estomac. Je viens à peine de revenir sur Terre que j'allais mourir. Je fermai les yeux et je me mis à prier mon maître en silence, le suppliant de me laisser rentrer. J'essaya de battre des ailes, mais tout ce que je pus faire, c'est lâcher un horrible cri de douleur à cause de toutes les dommages qu'elles avaient subi. Je m'adossa sur un arbre et je ferma les yeux, pleurant, désespérée.
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
Jad Kyotsuke

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Dim 28 Juin - 0:51

Jad fixa longuement la personne qu'il avait sauvé, surtout pour les ailes qu'elle avait dans le dos. Une ange... allons bon, quelle veine : il avait secourus une des créatures les plus dangereuses pour sa race. Prévoyant une attaque de la par de l'être angélique qui avait dû le reconnaître, il fit mine de se mettre en position de combat, mais juste à ce moment là, la créature s'éloigna de lui, les yeux ouverts à se les faire sortir de leur orbites, tremblante comme une feuille. Jad attendit un moment, prit au dépourvus. Sur quel genre d'ange était-il tombé ?

Elle le supplia de ne pas le manger. Jad ouvrit les yeux, et se laissa presque aller à l'hilarité à l'idée de la dévorer : un être aussi pur qu'un ange serait plus un fruit pourris qu'un met délicat pour les démon comme lui. Cela serait une trop puissante énergie pour un démon, même pour le chef. Il fit quelques pas vers l'ange : elle était si pathétique, Jad semblait avoir pitié d'un être pareil.

Qu'allait-il faire d'elle ? C'était une occasion rêver de revenir avec un trophée de taille. Il la vit bouger ses ailes, puis crier de douleur. Il se moqua d'elle brièvement et dit :


Pauvre ange... sincèrement, tu es vraiment en piteuse état. Il me serait simple de te briser d'avantage tes ailes, et de faire de toi une déchue...

A ce moment là, on put lire dans les yeux du démon... oui, de la pitié. Jad avait vraiment pitié de cet ange, et même si ça tête l'incitait à la tuer, il ne pouvait s'y resoudre. Il s'accroupit en face d'elle et l'observa longuement. Puis, dans un soupir, il répondit :

Rassure-toi, je ne vais pas te tuer, et encore moins te dévorer. Je n'ai pas pour habitude de poursuivre des proies dont les ailes sont brisées.

Il regarda la tenue de Kiria, et se dis que ça serait suffisant. Il attrapa un des bouts de la robe et la déchira, puis se dirigea vers les ailes de la demoiselle : elles étaient brûlées en partie, et brisé par l'atterrissage dans l'eau. Jad aggripa l'une d'elle et la remit en place dans un bruit sonore. Il prit la peine de mettre sa main sur la bouche de l'ange pour que son cri de douleur ne résonne pas trop loin, puis il entoura les ailes des morceaux de tissu qu'il avait pris de la robe. Cela fait, il se leva et observa la demoiselle.

Elle était vraiment pathétique, et faisait presque mal au coeur à Jad. Cependant, il ne pouvait la laisser là, toute seule. Il lui fit signe de se lever :


Tu as deux choix : tu restes ici, et tu risques d'être vue par un autre démon qui sera moins magnanime que moi, soit tu me suis jusqu'à l'église de la ville, où tu seras à l'abri.

Puis, sans la regarder, il tourna les talons et pris son parapluie pour le lancer à l'ange. Elle était visiblement atteinte d'hydrophobie, ou alors, elle le serait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Dim 28 Juin - 8:17

Il me dit qu'il pourrait me tuer, me briser davantage les ailes et m'envoyer dans la déchéance. Je n'ai jamais autant pleuré de toute ma sainte vie. Mais qu'ai-je donc fait pour recevoir un tel traitement? Pour me faire ainsi agresser par un inconnu qui se plaisait à me faire peur, je devais avoir un horrible karma. Il finit par dire qu'il ne me tuerait pas, mais je sentis qu'il s'approchait. Il empoigna mon aile droite et la replaca d'un coup sec, m'arrachant un horrible hurlement de douleur qui fut renforcé par un flot important de larme. Je sentis qu'il prenait mon autre elle en main. Son autre main sur ma bouche étouffait mes cris, mais un s'échappa entre ses mains.

-Non, arrêtez!

Il replaca l'excroissance de la même manière dans un "crac" sonore. Je fondis à nouveau en larmes, en proie de ces horribles douleurs. J'avais si mal que la tête m'en tournait, me donnant la nausée. Les arbres et le sol tournaient sous mes pieds. J'étais en proie de souffrances pires que la noyade. Malgré moi, je me mettais à appeler ma mère à l'aide. Je pleurnichais comme une enfant qui venait de recevoir une fessée, tremblante comme une feuille. Les jambes molles, je tentais quand même de fuir l'homme démoniaque, mais à peine eus-je faire un pas que je tombais à genoux. Vraisemblablement, Je n'avait d'autres choix que de l'accompagner. Je commencait à arrêt de pleurer, parce que ça ne m'apportait rien et la douleur est passée. Je me releva, séchant mes larmes et je regarda l'homme.

-Je... je vais aller avec vous...

Il me lanca un parapluie et je le suivis sans perdre de temps, placant le parapluie au-dessus de ma tête pour éviter d'entrer en contact avec cette substance dégoutante qui me faisait peur. Je ne pleurais plus et je me dis que tout va aller pour le mieux et qu'il ne me mangera pas. Pourtant, je voulais le suivre. Une église, oui, tout ira bien si je vais là. Je pourrais m'y cacher et y attendre Kamui-sama, j'étais sure qu'il viendrait m'y chercher. Je restais à une bonne distance de l'homme qui m'avait sauvée de la noyade. En le regardant, je me disais qu'il était plutôt beau garç... je secouai la tête, ce n'était pas le moment de pensé à ça, et en plus, c'était un démon, mon ennemi... enfin, je crois... Cette guerre durait depuis si longtemps qu'on ne prennait pas la peine d'expliquer aux nouveaux venus pourquoi cette guerre est-elle? Je ne savais même pas que je marchais en ce moment même avec le chef de mes ennemis, mais je m'en fichais. J'avais peur de tout, je n'avais pas besoin d'en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
Jad Kyotsuke

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Dim 28 Juin - 16:07

Jad laissait l'ange garder ses distances. Pour sa part, lui aussi préférait que l'être angélique reste à bonne distance, bien qu'elle ne sembla pas animé d'intention violente, mieux valait assurer ses arrières. Il le surveillait du coin de l'oeil : elle avait bien peur de l'eau, et tremblait toujours comme une feuille. Elle l'observa un moment avec intensité, puis secoua la tête de droite à gauche. Jad s'arrêta soudainement et se tourna vers elle :

Quelque chose ne va pas ?

Sa voix était plus proche de l'agacement que de la pitié. Après tout, il servait de "guide" pour une ange qui venait d'atterrir sur terre. Il n'aimait pas tellement cette idée, surtout qu'il aimerait pas être surpris aux côtés d'un ennemi : son autorité risquerait d'en prendre un coup. Il reprit sa route, espérant qu'ils arrivent assez vite à l'église.

Il se tenait les mains dans les poches, avançant doucement avec la présence divine de l'ange derrière lui. Il voulait vraiment se débarrasser vite d'elle, mais ne pouvait pas la laisser comme ça, à la porté de tous. Il tourna doucement les yeux vers elle, la voyant encore sanglotante et effrayé. Il soupira et lui demanda :


Comment t'as réussis ton atterrissage ? Pour un ange, c'est un peu honteux d'avoir loupé son attérissage, non ? Il s'est passé un truc que t'as pas prévu ?

Une autre question lui vint aux lèvres, alors autant lui demander, quitte à ce qu'elle lui dise qu'elle ne lui dirait rien. Il aurait au moins une raison de la laisser là, toute seule, pour se débrouille, quitte à la tuer lui-même, tiens.

Et qu'est-ce que tu viens faire sur Terre, toute seule, sans personne et sans arme ? C'est pas prudent de se promener toute seul dans cette ville, sans pouvoir se défendre, tu l'as sûrement remarqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Lun 29 Juin - 10:50

J'étais maintenant à quatre mètres de lui et je refusais de faire un seul pas de plus dans sa direction. Je savais que je risquais de réagir s'il ne faisait que m'effleurer, puisque j'aurais pris mes jambes à mon cou, surtout qu'il avait remarqué que je l'avais observé. Bon sang, j'étais furieuse contre moi-même. J'ai peur des hommes, alors apprendre à les aimer, c'est un défi pratiquement insurmontable. Je savais qu'il n'y avais pas grand monde aux alentours. De toute façon, à son énergie, je savais qu'il voulait que je partes, qu'on en finisse au plus vite et qu'il puisse partir. Papa l'avait bien dit, j'étais absolument insupportable. Je baissa la tête, désolée d'être en train de l'importuner. Je sais bien que, pour une fille qui vient d'être sauvée, je suis vraiment désagréable, voir ingrate, mais je n'y pourvais rien, j'étais térrorisée juste en étant proche d'un homme. Un orage fendit le ciel et je ne pus faire autre chose que crier et me récroqueviller sur le sol, apeurée. J'étais vraiment la pire des trouillardes, je le savais bien, mais je n'arrivais pas à être courageuse comme quelqu'un de normal qui aurait une phobie que d'autres n'ont pas. Il posa une question puis une autre.

-J-j-j'ai été frappée par la f-f-foudre... Je n'ai pas d'amis, je ne sais pas manier une arme et encore moins me battre... j-je recherchais quelqu'un...

J'étais si terrorisée que je lui avouais tout ce qu'il voulait, tant j'avais peur. Cet orage, cette pluie, cet homme, doublé d'un démon, c'en était trop pour moi, je me me mis à courir, hurlante en entendant un nouvel orage. Je courrais à à en perdre haleine au travers du parc, totalement terrifiée. Je voulais que ca s'arrête. Sans cesser de courir, je traversa le parc quand je rentra soudainement en contact avec quelqu'un, le percutant de plein fouet avant de tomber au sol. Je ne voyais plus rien à cause de la poussière dans mes yeux, mais je sentais quatre auras autour de moi. Lorsque mes yeux redevinrent clairs, je me sentis soulevée par le collet de ma robe et je me fis brusquement plaquer à un arbre.

-Hey, regardez ce que je viens de trouver, les gars. Une gentille petite gamine qui vient jouer avec nous.

Je réussis à ouvrir les yeux pour voir le visage d'un homme d'environ trente ans. Il me maintenait à l'arbre d'un bras et il avait un grand sourire sadique. Quatre hommes. Je sentais une affreuse tension peser sur moi. Le premier était plutôt grand et maigre, portant une chemise verte et noire, ainsi qu'un jean bleu, le second, plus petit et trapu, portait une chemise de golf et un pentalon foncé. Les deux autres portaient le même ensemble, soit une chemise blanche et noire et un pantalon noir. Terrorisée, je tenta de crier, mais l'homme me tenait très fortement la bouche, je ne pouvais pas appeler de l'aide.

-Messieurs, remercions cette demoiselle d'avoir fait de nous ses nouveaux amis comme il se doit, comme toutes femmes digne de se nom devrait si bien le faire.

Les trois hommes se dirigeaient vers moi, levant des mains avides vers moi. Sans que j'eue le temps de comprendre, ils ont fait glissé les bretelles soutenant ma robe ainsi que mon soutien-gorge, dévoilant sans hésiter ma ferme poitrine. Je me débattais comme une démente: je savais ce qui allait m'arriver mait je ne pouvais pas me défendre et personne ne viendrait m'aider, surtout pas le démon, après m'être enfuie comme ca. Je mordis la main de l'homme et je lâcha un cri. Maman m'avait dit que si un homme cherchait à toucher mon endroit secret, je devais être amoureuse de lui, mais là, je ne l'étais pas.

-LACHEZ-MOI, JE NE VOUS AIME PAS, LÂCHEZ-MOI!
Revenir en haut Aller en bas
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
Jad Kyotsuke

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   Lun 29 Juin - 15:40

Décidément, l'ange était des plus embêtante : un simple orage suffisait à la faire crier, et son regard pour le démon était vraiment désagréable. Bien qu'il fut habitué à se genre de regard, venant de cette ange naïve, sans défense, c'était insultant. Allez savoir pourquoi : s'il avait pus, il l'aurait frappé et lui aurait hurler d'arrêter d'être aussi peu intéressante : c'était une ange, merde ! Elle était un être qui devrait être capable de le blesser gravement, même si elle était une simple petite ange comme les autres, similaires aux inférieurs de son clan.

Les réponses de l'ange ne rendait pas vraiment sa bon humeur. Elle était encore pire que ce qu'il pensait. Fichus bestioles ailées, ils avaient des cas particuliers, eux aussi, mais là, s'en était un. Un nouveau coup de tonnerre arracha un hurlement à l'ange qui s'en alla en hurlant de peur. Il l'observa s'éloigner en courant, les yeux à moitié endormis se demandant s'il allait la laisser se débrouiller, ou s'il allait la suivre au moins un moment, voir si elle pouvait s'en sortir toute seule.

Il remarqua cependant, au loin, une ombre qui filait juste derrière la demoiselle. Jad attendit un moment, jusqu'à qu'un sourire sadique s'affiche sur son visage. Il laissa quelques minutes l'ombre et l'ange disparaître, puis se mit à courir après eux. Il repérait l'odeur de la peur et de l'excitation mélangé. Il se doutait de ce qu'allait vouloir les gens qui tenaient sans doute l'ange entre leurs mains. Et il arriva finalement là où ils avaient décidé d'intervenir : il observa un moment (mhhhh... quelle jolie poitrine...), voulant profiter un peu du spectacle, et d'agir quand il se dirait avoir assez vu. Mais quelque chose se réveilla en entendant hurler l'ange : cette voix de désespoir, cette sensation de soumission qui en émanait, replongea le démon dans ses souvenirs passés, lorsqu'il était encore un esclave.

Ses yeux se mirent à flamboyer dans leurs orbites, et sa rage prit de l'ampleur. Jad tenait entre ses mains le sommet du crâne de l'humain le plus petit et le plus trapus, le serrant à tel point que sa peau se déchirait au niveau de ses joues, dans un hurlement de douleur. Jad, les yeux baissés, soufflant dans une voix grave et sonore, qui résonna dans les alentours :


Bravo, pauvres tâches : vous venez de réveiller celui qui sera votre mort.

Il lança celui qu'il tenait entre ses doigts derrière lui, le projetant contre un arbre avec une telle violence qu'il s'évanouit. Le plus grand se tourna vers le démon qui lui donna un coup de paume qui lui brisa le nez, avant même qu'il ne se rende compte dans quel pétrin ils étaient. Quand aux deux autres portant le même ensemble, Jad s'en saisit d'un et l'envoya contre un autre, les faisant tous les deux voler un peu plus loin.

Ils étaient tous K.O., et Jad aurait facilement pus les achever. Mais le regard de l'ange, effrayée, le troublait au plus au point, l'empêchant de continuer le massacre. Il l'observa, ses yeux enflammés s'apaisant pour redevenir des yeux bleu roi qu'on pourrait croire humain. Il ramassa le parapluie qu'elle avait fais tomber, et le lança à ses pieds. Il soupira doucement et dit, d'une voix normale, bien que très exaspérée :


Bon, maintenant, tu restes près de moi, et tu ne te sauves plus. Autrement, je te laisse te débrouiller, et là, voyou ou pas, je ne viendrai pas à ton secour : sauver une ange n'est pas dans mes habitudes, et faudrait pas que ça le devienne.

Ses yeux l'observèrent avec un ton accusateur, et pourtant, on aurait pus lire dans les yeux du démon autre chose, qu'on ne voit pas d'habitude dans leur regard. Allez dire quoi.

J'espère que c'est clair maintenant : tu es seule ici, tu n'as personne en qui avoir confiance sauf moi, du moins jusqu'à ce qu'on soit à l'église. Là-bas, tu seras en sécurité, et tu trouveras sans doute des gens de ton espèce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée hors du sol [PV Kiria]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée hors du sol [PV Kiria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Une journée en Afrique
» Les Hors série
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île Kaseki :: La Ville :: Parc-
Sauter vers: