L'île Kaseki

Au XXI° siècle, le monde est constitué de Démons, d'Anges, de Vampires et d'Humains vivants sur une île, nommée Kaseki. Un lieu où la paix reste très instable... [Forum soft : Hentai & Violence]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kamui Vaer
Chef des Vampires
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 22
Armes : Ashura, son sabre noir et Tsukoyomi, sa lame divine.
Pouvoirs : Maitrise du vent et contrôle du temps.

MessageSujet: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Jeu 4 Fév - 7:13

Une belle soirée d'hiver s'était abattue sur Kaseki, cette nuit-là. Les humains étaient confortablement installé dans leur petit nid tout douillet tout chaud, à siroter un bon chocolat en famille, auprès de la cheminée. Les démons poursuivaient leurs combats éternels contre les anges et les vampires rebelles, malgré l'alliance fragile qui unissait les deux peuples. Mais parmi tout ce beau monde qui fêtaient le beau et immaculé manteau neigeux, Kamui, lui, devait travailler. À bord de sa voiture, un modèle plus ou moins récent et en très bon état de fonctionnement, il avait traversé une bonne partie de l'Ile aux Deux Lunes pour atteindre enfin son sanctuaire. Il n'y avait pas meilleur endroit qu'une bonne bibliothèque pour faire des recherches et travailler en paix. Hayuki se faisait de plus en plus indépendante et était récemment partie vivre en appartement, toute seule, et le Roi vampire pouvait donc se concentrer sur ses devoirs de Roi à la place de ceux de père.

Kamui stationna sa voiture dans l'espace attitré à cette tâche puis coupa le moteur. L'habituelle descente d'ivresse musicale qui suivait chaque désactivation de la hi-fi se fit immédiatement sentir alors qu'il ouvrait la porte et enfonçait une botte de cuir noir dans la neige froide. Ajustant sa veste au col de fausse fourrure, il s'extirpa du véhicule avec un frisson. La variation de température. Comme un homme qui quittait la chaude chambre de la douche pour affronter la morsure du froid ambiant de la salle de bain, il s'empara de son manteau et le serra contre lui pour se réchauffer. Quelle saloperie, cette saison et cette glace en poudre. Il verrouilla les portes de la voiture avec la petite télécommande puis se rua vers la source la plus importante d'information de cette foutue île. Saluant la gérante d'un geste de la main, Kamui s'enfourna dans son coin favori de la bibliothèque et laissa tomber son sac sur la table basse.

Bien confortablement installé dans son canapé, proche d'une cheminée à gaz emménagée tout récemment, loin de tous ces recueils de savoir qu'était les livres, le jeune homme sortit une pile de document, ouvrant un petit purificateur d'air alors qu'il s'allumait une cigarette pour décompresser. Sa pauvre tête était déjà massacrée par les milliers voir les centaines de problèmes qu'il avait hérité de sa position de Roi. Ses yeux habiletés à une lecture rapide parcoururent les documents et emmagasinèrent dans son cerveau toutes les informations qu'il y voyait.

-"Décroissance démographique, assassinats par les Chasseurs, taux de naissances faibles... bordel, il n'y a pas une seule bonne nouvelle..."

Kamui en avait marre de tous ces mauvais résultats, et de plus, il commençait à être fatigué de devoir se trouver une résidence temporaire le temps que SON manoir soit construit, puisque les vampires qui vivaient sous le règne de Banji Okami lui avait voué une allégeance presque ridicule. Mal accueillit dans sa résidence, le Roi avait donc décidé de prendre la bibliothèque comme repaire pour consulter ses fichiers dans le calme le plus total. La demoiselle qui gérait l'endroit était une vieille amie du Roi et leur amitié était très solide. Elle savait qui il était, mais plus rien n'étonnait la vieille femme. Kamui restait éternellement jeune alors qu'elle avait vieillit avec les années. Kamui savait que les humains recherchaient l'immortalité, mais ils ne savaient pas les ravages que la vie éternelle utilisait comme contre-balance. Les humains finissaient tôt ou tard par être libéré de tous leurs soucis par la tendre mort. Il se rappelait néanmoins de la vieille dame comme une jeune femme fort jolie et dotée d'une grande intelligence. Si ce n'était de son désir de rester humaine, Kamui l'aurait rendue immortelle pour profiter éternellement de sa rafraichissante compagnie, mais il n'était pas un tyran. Ceux qui le suivaient, c'était également ceux qui avaient foi en lui.

Il regarda le plafond un moment. Il savait que les vampires n'étaient pas membres d'un peuple très facile à gérer, mais il se devait de le faire. Les laisser sans chef, ce serait encore plus terrible que laisser un chien seul avec un chat. Ses yeux rouges parcoururent un moment le plafond avant de s'abaisser sur son travail. Il devait trouver une solution. À court d'idées sauf quelques-unes, il décida d'appeler sa secrétaire. Il saisit son portable dans sa poche, composa le numéro et attendit. Lorsque la voix familière de la jeune femme résonna dans son oreille, il prit la parole.

-"Demandez à Jad Kyotsuke de me rencontrer à la bibliothèque, Gladis. Dites-lui que nous devons parler affaire. Oui... Non... Eh bien, dites à votre mère que... oui bon, d'accord, vous pouvez prendre congé pour le week-end, mais passez ce coup de fil. Merci. Bon week-end à vous aussi, Gladis."

Il raccrocha et se prit un moment le visage dans la main. Ces vampires ne ressemblaient pas du tout à la génération précédente. Plus rien des valeurs ancestrales vampiriques n'importaient à qui que ce soit. La Morsure avait perdu toute sa signification, et il en était presque peiné. En attendant son cher ami et rival ainsi qu'adversaire, le jeune homme de plusieurs siècles (voir millénaire) prit le temps de parcourir des yeux le rapport de son général en chef.

- "Bon sang, j'ai l'impression de lire un mauvais livre de science-fiction..." Marmonna le grand Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seigneurdemeisa.skyrock.com/
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Jeu 4 Fév - 23:35

L'hiver était sans doute l'un des moments les plus important pour les humains : annonçant le renouveau, la renaissance, la saison était synonyme de fête, d'excés et de bonheur. Mais pour tout un démon, cette saison en était une comme une autre. Peut-être une saison un peu plus propice au délice nocturne, vu que par le froid, seuls les personnes qui en avaient réellement besoin sortaient de leur demeure. Mais autrement, une saison qui n'avait rien de particulier : la neige fondait presque instantanément à leur contact, tellement leur chaleur physique était importante. Peu de démon souffrait de froid, même sur l'un des pôles. Le ciel était totalement noir, et seul l'éclairage des poteaux électriques permettaient de voir quelque chose en cette nuit.

Ce soir-là, Jad était de sortit : il était en voiture, se promenant de magasin en magasin, en quête d'un objet qui aurait pus plaisir à Vero et à Missy, les deux seuls personnes qui "comptaient" pour le démon. Il observait les rues qui, même à l'heure-là, étaient presque désertes. Jad demandait au chauffeur de s'arrêter de temps en temps, pour voir de plus près une vitrine qu'il avait entrevue. Mais déçu de ne pas trouver son bonheur, il retournait dans la voiture, attendant peut-être une autre occasion. Son manteau épais noir lui donnait une allure autre que celle qu'il abordait durant les saisons plus clémentes : en dessus, il portait plus de noir que de gris, et portait même des chaussettes et des bottes de marche. Rien de très surprenant, à vrai dire, sauf quand on connaissait le démon qui aimait arborer un code vestimentaire strict et personnel.

Durant son parcours, il se rappela de ses "retrouvailles" avec la fille d'Okami... Okami Banji... il avait laissé derrière lui plus de problème que d'espoir, ainsi qu'une fille, seule. Il se demandait même ce qu'elle était devenue, à présent qu'un nouveau roi avait pris la place de sur le trône des vampires de l'île. A tous les coups, certains vampires se seraient vengés d'elle... triste sort, quelque soit le perdant. D'un côté, Jad préférait penser qu'elle était suffisamment débrouillarde pour survivre même face à une horde de gens comme fut son père. Il avait fais le serment, à la disparition d'Okami, d'interdire aux démons de toucher à la fille Banji, et que tous ceux qui oseraient seraient exécuter sans procés. De l'amitié ? Non, une dette envers le roi des vampires.

Le roi des vampires... il n'avait d'ailleurs jamais rencontré le nouveau. Il prit un air pensif quelque seconde : étaient-ils froid et distant comme Okami, ou plus comme lui ? Jad espérait plutôt le premier, car un, l'attitude provocatrice et froide de son vieux comparse le manquait, et deux, il aurait été difficile de cohabiter avec un être aussi têtu et caractériel que lui-même. Sa réflexion se perdit soudain, quand son téléphone portable se mit à sonner. Il le sortit de la poche intérieur de sa veste et la porta à son oreille. Il laissa un silence passer, et aussitôt une voix déclara :


Seigneur Kyotsuke, nous avons reçu un appel de la part de la secrétaire du seigneur Vaer. Celui-ci aimerait s'entretenir avec vous aussitôt que vous serez libre. Il vous a donné rendez-vous à la Bibliothèque, où il vous attend.

Jad ne répondit pas, et raccrocha aussitôt que son chargé des communications ait finis son discours. Il fixa devant lui, dans le vide, pensif. Il dit alors, doucement :

A la bibliothèque, Stanislas...

Le chauffeur acquiesça et prit doucement la route vers le lieu du rendez-vous. Il fallut quelque minutes à peine pour arriver sur place. Jad sortit doucement, accompagné par deux démones habillé chacun d'une veste en peau de bête qui semblait les tenir au chaud, mais avec en dessus des tenues de combats et des armes. Ses deux gardes du corps observèrent un instant les alentours, puis s'avancèrent avec le roi vers les escaliers de la bibliothèque, pénétrant doucement tel un ange de la mort à l'intérieur de l'immense hall.

Il alla vers la demoiselle s'occupant du lieu. Elle observa Jad avec des yeux grands ouverts, impressionnés par le beauté sauvage de ses longs cheveux lâchés qui semblaient se lier à sa veste. Jad fit un léger sourire :


Bonsoir, mademoiselle : je cherche Kamui Vaer... savez-vous où je peux le trouver.

La demoiselle acquiesça et montra un coin bien précis de la bibliotheque : près de la cheminée, où se trouvaient plusieurs fauteuils, dont un était occupé. Jad remercia la demoiselle d'un mouvement de tête lent, puis se dirigea vers la cheminée, ses pas résonnants dans la grande salle. Il observa le siège, se demandant quel visage avait ce nouveau roi qu'il avait attendu depuis longtemps de rencontrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary & Amy
Reine Vampire
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 64
Armes : Principalement blanches pour Mary.
Pouvoirs : Marchand de sable (endort ses victimes).

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Jeu 4 Mar - 22:36

Encore une fois, Mary avait ejecté Amy des commandes de son corps. La pauvre étudiante n'allait guère en cours, ces derniers temps. Ca lui manquait un peu. Amy avait toujours été studieuse. Excellente, travailleuse, motivée... Son rêve ç'aurait été de devenir architecte, ou un boulot comme celui-là.. Elle aimait dessiner, même si elle n'aimait pas ses modèles... Mais depuis une dizaine d'années, pas moyen d'aller en cours régulièrement. Ses parents la croyant morte, personne ne faisait de recherches pour la retrouver. Là, on voyait clairement un disfonctionnement complet de la bureaucratie de la ville... Comment est-ce qu'une gamine portée disparue (et symboliquement enterrée) pourrait bien aller en cours, et même pire : les sécher? Comment était-ce possible que les gens de l'administration de sa fac soit tous aussi stupides? Mais ça, Mary comptait bien le changer. Et vite.

Il ne fallait juste qu'une chose : avoir un moyen quelconque de retrouver son accès au pouvoir... Pas forcément un coup d'état qui ferait d'elle une Reine à nouveau... Non. Mais un moyen de pression sur quelqu'un d'important, d'influent, qui lui aurait permis de le manipuler aisément à sa guise et de faire ce qu'elle désirait. L'idée la séduisait franchement : rester dans l'ombre la plus totale et la plus obscure à regarder joyeusement son petit pantin faire tout le sale travail. Et le sale travail consistait surtout à faire de la caste vampirique une caste puissante...

Et c'était là que le petit Kamui Vaer, chef parmis les chefs arrivait... Il déshonnorait complètement la race, il lui faisait faire des choses stupides, pour la paix. La paix naissait de l'équilibre, pas de contraintes stupides sur des points vitaux à une espèce violente. De plus, parfois, il oubliait la nature même des vampires et les considérait plutôt comme des humains. Ca agaçait franchement Mary. De son côté, Amy le maudissait, ce type, parce c'était entre autre à cause de lui (à ce qu'elle avait compris) qu'elle se retrouvait possédée par l'autre folle furieuse vampire. Non, les deux femmes ne s'aimaient pas. Mary étant assez egocentrique ne laissait aucun répit à Amy, qui, de son côté, s'amusait à lâcher de gentilles piques avec un air innocent et effronté qui faisaient assez désordre autour de l'ex Reine. D'ailleurs, pourquoi "ex", après tout, Mary n'avait plus son corps, mais elle éait toujours là... Son clan restait son clan. Sa royauté, sa puissance, ses sujets. Vraiment egoïste et egocentrique...

Il y avait tout de même deux moyens pour manipuler le pauvre petit chou. Le premier, et celui que Mary avait pris c'était de le pousser dans ses retranchements, jusqu'à ce qu'il enfreigne une règle, et qu'il soit obligé de les retirer. Aussi, elle avait fondé son parti d'opposition pour rassembler tous les vampires n'étant pas d'accord avec des lois leur interdisant tout. Et puis quand Vaer se serait assez enfoncé, elle le manipulerait à sa guise, ou le ferait tuer (que ce soit par l'application d'une de ses règles à lui ou par l'application d'une cérémonie vampire). Elle se voyait mieux le faire tuer. Amy, elle, était prête à tout. Les deux femmes avaient d'ailleurs, cette matinée-là, passé un marché (que pour une fois MAry comptait vraiment tenir).

"Ecoute, Amy, si tu m'aides, si tu participes à tout ça sans faire trop n'importe quoi, je te laisserais t'amuser... Sortir... Aller en cours ! Sans t'ennuyer."

"Comme si je pouvais encore te croire," murmura Amy. "Chaque fois c'est la même chose, tu t'ennuies, donc tu m'ennuies."

"J'essayerais de faire le moins de commentaires possible..."

"Et puis quoi, moi je les aime bien ses lois ! Protéger les humains..."

"Tu n'es plus humaine. Écoute, vois plutôt ça comme une façon de te débarrasser de moi..."

Et Amy n'avait pas répondu, preuve qu'elle se soumettait encore... De toute façon, elle n'aurait pas eu le choix... Mary n'en faisait qu'à sa tête. Elle était bornée, têtue et franchement dangereuse. Mais Amy n'avait pas peur de sa partenaire. Ce qui la poussait à être si... Mollassone et faible c'était juste parce qu'Amy avait fini de grandir dans l'ombre de Mary et que ça lui avait laissé des séquelles. Et Mary avait finit par entrer, sans prévenir, dans le bureau de Vaer... Pour s'approprier son emploi du temps éventuel... Il n'étais pas là, mais la bibliothèque. Elle s'y précipita de nouveau, sans ménager la porte non plus. Et tant pis s'il était occupé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neyrund-rpg.forumactif.com/forum.htm
Kamui Vaer
Chef des Vampires
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 22
Armes : Ashura, son sabre noir et Tsukoyomi, sa lame divine.
Pouvoirs : Maitrise du vent et contrôle du temps.

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Dim 14 Mar - 4:12

"Ô Peuple, prospère et donne ce que tu as de plus précieux à la terre qui t'a vu naître. Nourris-toi de la vie, mais n'en abuse pas. Ô Roi, toi qui est issu du peuple, donne ta force à l'épée qui le défend, ne devient point un tyran et acquitte toi de ta tâche sans jamais laisser qui que ce soit te barrer la route. Que la Reine Lune guide les pas du roturier comme du Roi."

C'était la phrase que tous les Rois vampires entendaient le jour de leur couronnement. Kamui ne l'avait jamais oublié. Très peu de vampires d'aujourd'hui se rappelaient du culte de la Reine Lune, puisque cette religion a été rajoutée à l'Index de l'église catholique, qui est devenue l'une des religions majoritaires de ce monde. Kamui Nefraet nos Vaer veut que le monde des vampires redevienne ce qu'il était, en se servant de cette manie d'enfreindre les lois qu'ont les jeunes de ces jours troublés. Les adolescents adorent désobéir, à ce qu'il semble.

N'avait-il pas déjà lui-même enfreint la loi en s'amourachant d'une humaine? Les souvenirs qu'il avait de son Heilayne lui revenait régulièrement en mémoire et il avait conscience que parfois, ce n'était pas aussi frais qu'il le souhaiterait. Il se souvenait de la texture de sa peau, de sa voix, de son caractère qui alliait la fermeté et l'amour et aussi de son innocence incroyable face aux vraies menaces du monde. Kamui avait toujours envié cette femme à la vie si simple, si agréable, libre de faire ce qu'elle voulait et devenir ce qu'elle voulait devenir. Il lui enviait ce libre-arbitre. Il avait un brillant avenir devant lui, à l'époque, et devenir roi lui aurait permis de changer la loi qui l'empêchait de voir son amante ainsi que l'enfant qui grandissait en elle. L'avenir avait plutôt mit la douleur de l'échec sur son chemin.

Revenant de ses pensées, le Roi laissa tomber devant lui la pile de document qu'il avait en main. Il regarda à l'extérieur et entrevit alors une voiture. Un modèle récent, ce qui était plutôt rare et surprenant. Il devina sans effort qui en était l'occupant, mais soupira en voyant deux femmes vêtues de manteaux de fourrure. Pourquoi tant de parures alors que nous sommes issus des royaumes les plus chauds du monde entier et que notre corps résiste si bien aux basses températures? Les êtres humanoïdes n'étaient définitivement pas capable de s'abstenir d'acheter et de surconsommer. La nécessité était remplacée par le désir et l'envie, plus rien n'avait d'importance comparé à l'apparence. Autrefois, les femmes n'auraient jamais pensé se servir de maquillage pour masquer leurs défauts, et les femmes vampires savaient choisir le compagnon de leur vie. "Tout a si peu d'importance pour la nouvelle génération" Se désola-t-il. La volonté qui animait sa jeunesse de défendre le clan comme l'a fait tous ses ancêtres avant lui, cette force qui lui disait de faire tout ce qui était en son pouvoir pour mener une vie qui le satisferait pleinement, sans le moindre obstacle. Les jeunes mortels, humains et démons étaient de vrais machines de destruction à l'état brut, et maintenant, dès qu'un parent lève le bras, tous se couchent sur le sol.

Jad entra. Les oreilles fines de Kamui l'entendirent questionner la vieille bibliothécaire sur sa position actuelle. C'était un peu idiot, puisqu'il était seul à cet endroit et il savait parfaitement que Jad savait où il était. Sa cigarette avait enfin fini de brûler, puisqu'il s'était acheté un emballage à combustion lente, il était à peu près temps. Il se redressa alors puis alla à sa rencontre et lui serra poliment la main.

-Merci d'être venu, Jad. Je suis désolé de ne pas...

*BAM!*

Kamui orienta son regard vers la porte qui venait de foutre le camp. "Bon, qu'est-ce qui se passe maintenant?" se demanda-t-il, exaspéré. Il se dirigea vers ce qui fut l'entrée et y trouva une Mary très énervée. "Ah, elle a lut le code de loi. Au moins, elle manque pas de cran, contrairement aux petits poussins dressés." Remarqua-t-il. Le Roi replongea dans ses souvenirs l'espace d'un moment. Cette femme, Mary, avait été autrefois son amante, dont il avait été très amoureux. Ils avaient cependant leurs royaumes respectifs à s'occuper et ils ne purent donc pas officialiser la chose, mais une triste nuit, laquelle Kamui n'arrivait pas du tout à se rappeler, probablement ivre, Mary périt. À ses dires de leurs dernières rencontres, c'était lui qui l'avait tuée. Il n'arrivait pas à croire qu'il puisse l'avoir fait, mais manquant de preuves matérielles ou de témoins, il devait vivre dans le doute d'être effectivement coupable de ce meurtre. Maintenant, elle vivait dans le corps d'une vampire mordue. Elle s'était déclarée d'elle-même sa rivale.

D'un ton calme, il indiqua de la main Mary.

-Je vous présente Mary, une autre Reine de mon "empire", si on peut dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seigneurdemeisa.skyrock.com/
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Dim 14 Mar - 16:51

Alors c'était CA, le roi vampire ? Une main tendue, un remerciement, des excuses ? Jad était presque choqué d'entendre cela de la part d'un Roi. Savait-il au moins qu'il avait le poste de responsable des actes et lois chez les vampires ? Qu'il était le représentant de tout une race, et qu'il "s'excusait" devant le représentant d'une autre race ? Pour Jad, c'était une façon de voir les choses peut-être trop strict, inhabituelle, mais il aurait tenu à ce que, lors de leur première rencontre, il se comporte en souverain, et non un simple ambassadeur.

Il n'eut même pas le temps de se montrer choquer que la porte de la bibliothèque s'ouvrit dans un grand bruit de fracas. Les deux démones se retournèrent aussitôt, plaçant une main sous leurs parures et agrippant chacun une épée bien dissimulée. Un instant de silence passa avant que Jad ne suive le roi des vampires du regard, tandis que celui-ci s'approchait de la porte. Les deux démones lâchèrent leurs armes et se remettaient en position normale.

La demoiselle qui était entrée sentait étrangement, et quand Jad tenta de la percer à jour, il remarqua deux sentiments de colère distinct, d'une importance différente. Il fronça les sourcils, tandis que le roi la présenta. Jad fit un geste vague de la main, pour indiquer qu'il s'en fichait, et répondit :


Je ne suis pas venu rencontrer toute votre famille, Vaer. Et évitez de me tutoyer : nous n'avons pas grandis ensemble, et il est de mise qu'à la première rencontre, les deux souverains de vouvoient.

Il se tourna vers le souverain, ajoutant :

En parlant de cela : vous sembliez peut presser de rencontrer votre homologue démoniaque. J'espère que vos raisons ne sont pas autre que la longueur du voyage ou la mise en place de votre pouvoir sur votre nouveau peuple, car cette oublis passerait très mal, entre nous.

Oui, Jad était de mauvais poil : tous les magasins et les échecs pour trouver DEUX simples cadeaux s'étaient accumulés, et voir un vampire souverain lui parler comme s'ils étaient copain, bras-desssus bras-dessous, avait entaché sa bonne humeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary & Amy
Reine Vampire
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 64
Armes : Principalement blanches pour Mary.
Pouvoirs : Marchand de sable (endort ses victimes).

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Lun 15 Mar - 15:08

Un truc qui fascinait Amy, c'était la capacité de Mary à être une passionnée. Une femme vraiment enflammée qui était capable de se mettre en colère autant pour une tache que pour un cataclysme nucléaire... Et tout ça, à ne pas s'y méprendre, ce n'était pas parce qu'elle était juste chiante, mais parce qu'elle gardait des tas de choses renfermées en elle. Ca aurait bien arrangé Amy, que Mary ne soit juste qu'un simple monstre sanguinaire, franchement... Mais il s'avérait que ce n'était au fond - bien au fond - juste qu'une pauvre femme... Tout cela, ça datait d'avant son meurtre... Elle et le ch'tit Vaer, qui s'envoyaient en l'air pour d'obscures raisons... Amy avait beau fouiller dans la tête de Mary au fur et à mesure qu'elle fonçait aller en foutre une à son ancien amant, sans que l'autre ne s'en aperçoive, nulle trace d'anciens sentiments (ou d'actuels) envers ce Roi vampire... Amy devait donc réduire Mary à une femme dénuée de toute tendresse et même de coeur... Ce n'était donc juste qu'une infâme pourriture, et l'ancienne humaine trouvait ça franchement stupide. Mais tant pis pour la vampire en rage.

Car pendant qu'Amy feuilletait gentiment sa vie, Mary, elle, commençait à se préparer à agresser ouvertement son supérieur direct. Non pas que ça lui fasse peur, au contraire... Elle y prendrait un malin plaisir (et ce malin plaisir était déjà présent dans son esprit). D'ailleurs, elle se rendait bien compte de ce qu'Amy faisait : elle s'était juste promis de lui faire payer cet affront plus tard... À un moment, où elle ne pourrait pas y échapper... La Dame avait donc traversé la bibliothèque laissant lentement sa rage emplir toute la pièce, histoire juste de faire dégager les malotrus qui auraient l'obligeance de squatter... Etant en robe, les deux femmes qui encadraient... Oh, tiens, carrément le Roi démon... Et bah il se fait pas trop chier le petit Vaer... En tout cas, puisqu'elle portait une robe, les autres femmes n'imagineraient pas forcément que le danger pouvait émaner d'autre part que de sa grande gueule. Bon point pour elle. Et puis de toute façon, si elle devait égorger quelqu'un aujourd'hui, ce serait son patron... Parce que voyez-vous, il y a une nuance entre faire chier le monde, et carrément lui faire un enfant dans le dos.

Parce qu'ils avaient beau coucher ensemble dès qu'ils en avaient l'occasion, par le passé (Amy avait discrètement rouvert le livre de la vie de Mary à cette page) Mary et Vaer avaient toujours eu des convictions totalement, voire même diamétralement opposées. Elle, elle était plutôt du genre à tout re-cadrer, et ce qu'elle ne re-cadrait pas officiellement, elle s'en occupait personnellement... Et lui, et bien, il était nettement plus du genre à vouloir rendre des droits stupides à des vampires qui de toute façon étaient actuellement trop bien dressés (par des gens comme Mary) pour pouvoir se les octroyer. Autant dire, au pieu, ils ne parlaient pas des masses boulot (quoi que Mary, elle un conflit d'intérêt à ce moment là, ça ne lui aurait pas forcément déplut...). Elles se fichèrent devant le roi démon, replaçant le Roi vampire au second plan.

- Je vous présente Mary, une autre Reine de mon "empire", si on peut dire.

- Ton Empire, Vaer, c'est une blague, répliqua-t-elle assez fort pour être entendue de son patron, pas forcément assez pour que Jad l'entende...

- En parlant de cela : vous sembliez peu pressé de rencontrer votre homologue démoniaque. J'espère que vos raisons ne sont pas autres que la longueur du voyage ou la mise en place de votre pouvoir sur votre nouveau peuple, car cette oubli passerait très mal, entre nous.

Sans même attendre qu'il ait fini sa phrase, et puisque l'enchaînement des trois répliques collait parfaitement (peut-être même trop), Mary enchaîna... En fait, elle avait à peine eu le temps de commencer à parler à Vaer, juste la tête inclinée vers l'arrière pour qu'il puisse entendre, que le Roi avait pris la parole. Elle avait donc écouté à partir (et avait recomposé la phrase après) du terme "peu pressé" ce qui avait fait Tilt, dans sa tête. En fait, Mary avait un don pour trouver les répliques qui faisaient mal (ou alors qui sonnaient juste et bien) au moment où il le fallait. C'était pour ça qu'elle se battait pas trop mal en tant qu'oratrice... Et puis avec son éducation toute pourrie et la rage qu'elle avait au bide, elle était parfaite pour remplacer cet abruti de Vaer. Elle lança donc, avec un sourire très insolent, mais uniquement pour frustrer son chef...

- Il débute en politique.

Puis, elle tourna juste la tête vers le type qu'elle cachait, histoire qu'il voie un peu son grand sourire (qui, si on la connaissait un peu, laissait calmement re-jaillir la hyène sous la Reine. Elle changea un peu de regard et se tourna vers le Roi démon, un peu plus amicale.

- Je crois, Monsieur, qu'il faudrait reparler de cette trêve entre nos peuples... Non pas l'abandonner, mais lui ajouter une ou deux modalités...

Puis, d'un signe de tête, elle indiqua une table derrière lui. Laisser Vaer sur le banc de touche, surtout le laisser tranquille. De toute façon, maintenant qu'elle avait causé de la trêve, il aurait tout intérêt à rester calme... Parce que maintenant si il faisait une bourde (ou elle-même, si elle en faisait une, mais elle n'avait pas prévu d'en faire, tout comme elle n'avait pas prévu toute cette conversation, qu'elle faisait au feeling total) et bien ça finirait en guerre... Et que ça, l'île n'en avait aucun besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neyrund-rpg.forumactif.com/forum.htm
Kamui Vaer
Chef des Vampires
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 22
Armes : Ashura, son sabre noir et Tsukoyomi, sa lame divine.
Pouvoirs : Maitrise du vent et contrôle du temps.

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Sam 27 Mar - 0:40

L'énervement de Kamui était palpable. Son regard dardait sur les deux êtres et son katana, reposant un peu plus loin, le démangeait à distance. Il n'était guère sage ou prudent de provoquer ce roi, mais chaque commentaire qui jaillissait de la bouche de Kyotsuke ou de Mary rallumait sa mèche et il commençait à s'échauffer. Habituellement, lorsqu'une situation de ce genre s'imposait, le jeune Roi effaçait totalement la conversation de son esprit, n'assimilant que les détails importants de ladite conversation, et en ce cas, rien du tout. Mary était une femme détestable qu'il estimait beaucoup en raison de son expérience en tant que Reine, mais malheureusement, son principal défaut était son indéniable talent à attirer une attention néfaste vers elle à cause de son tempérament enflammé, ce que les membres de la royauté devaient absolument éviter de faire pour éviter des conflits internes inutiles. Sur le temps qu'il avait pour s'occuper des besoins vitaux des vampires ainsi que la gérance de la folie qui s'emparait de son peuple . Les yeux clos, évitant de s'emporter contre ces deux êtres qui pourtant le méritaient bien, il tenta de trouver une réponse polie aux propos de son homologue mais finalement, il tapa brutalement de son pied, fendant la planche de bois qui se trouvait sous lui pour attirer l'attention de ces deux énergumènes.

-"Fermez-la." Tonna-t-il.

Et le silence se fit. Peut-être pas pour Jad et Mary, mais ce qui était sûr, c'est que plus aucun bruit ne se faisait entendre à part eux. Il prit une grande inspiration pour reprendre son calme, ce dernier étant très fragile quand il succédait les mauvaises nouvelles. Il laissa une servante vampire réparer le sol alors qu'il s'approchait de Jad Kyotsuke. Cet homme lui avait fait affront et maintenant, il devait apprendre de quel bois il se chauffait. Il chassa la servante puis il dévisagea Mary avec une dureté qui n'échappait même pas aux rats de la bibliothèque. Il s'approcha ensuite d'elle et l'agrippa par le bras.

-D'abord, toi. Tu n'as pas à te mêler de cette conversation, et à ton âge, on a des devoirs et des révisions à faire, alors, tu vas t'en aller directement chez toi et j'en parlerai avec toi ensuite. Ton autorité royale se limite à ton territoire et sur le mien, je fais ce que j'ai envie de faire et pas ce qu'une petite peste possédant une connaissance politique égale à celle d'un bébé humain a envie que j'y fasse. Tu veux ma place? Commence par changer ton caractère et à te faire des alliés, ma belle, parce que même si tu prenais la tête des vampires, tu serais incapable de les soumettre à ta volonté. Tu n'as ici aucun allié.

Il se tourna ensuite vers Jad. Kamui s'approcha de lui puis reprit le souffle nécessaire à la poursuite de sa longue tirade.

- Et vous, je ne vous ai guère tutoyé et si je me suis excusé, c'est précisément en raison du retard de cette rencontre. J'ai eu beaucoup de travail avant de trouver le peu de temps libre que j'ai actuellement pour vous parler. Même s'il est primordial que la bonne entente de nos races se fasse, mon attention d'abord et avant tout se poser sur mon peuple que je dois protéger et faire fructifier, et je crois que vous êtes assez intelligent pour comprendre cela. Maintenant que les choses sont clairs, je crois que nous pouvons nous permettre de passer à autre chose et à s'entretenir sur des sujets plus pressants que les soucis de bienséances.

Oui, même Kamui Nefraet nos Vaer pouvait perdre son calme quand on le poussait à bout. Il n'avait pratiquement jamais fait une telle tirade, mais rarement des gens osaient se montrer aussi impoli envers lui ou aussi hypocrite. Il s'installa confortablement sur le canapé de la bibliothèque, avala une grande gorgée de sang de sa bouteille, habituellement utilisée pour l'alcool, puis il prit une autre inspiration. Il n'était pas bon pour sa conscience de s'emporter ainsi, mais il n'avait pas vraiment eu le choix. C'était soit ca, soit faire totalement le contraire, qui aurait été de se taire et de subir, ce qu'aucun roi que ce soit ne supporterait. Il avait habituellement une grande patience, mais il était exténué, affamé et assoiffé. Il avait travaillé non-stop pendant des semaines pour remplir les devoirs que lui donnait son rôle de Roi et de Chef. Il comprenait presque pourquoi Okami Banji avait foutu le camp. Avoir si peu de temps pour soi-même, c'était quelque chose d'horrible et de très demandant pour le cerveau. Il a du se privé de plusieurs journées de sommeil pour y arriver, et pourtant, il n'était pas satisfait.

Croisant les jambes et fermant les yeux, il garda le silence pendant de nombreuses minutes pour récupérer son calme. Son ancienne amante avait toujours eu le tour de l'énerver, mais autrefois, il n'y percevait pas de mauvaises intentions. Il appuya sa tête sur la paume de sa main, accoudé à son canapé. Il brisa enfin le silence quand le calme fut.

- Je n'ai pas invité Mary. Elle s'est invitée elle-même. Également, Kyotsuke-san, il y a effectivement certaines closes de notre traité de paix, qui a été fait avec la fille de Banji, régente à ce moment-là.

Sans se presser, il porta une nouvelle cigarette à ses lèvres, l'alluma, activant le ventilateur pour ne pas incommoder sa compatriote et son homologue démoniaque. Et maintenant, place au remords; il n'aurait probablement pas dû parler sur ce ton à Mary. Il poussa un long soupir.

- Pardonnez mon énervement. Je suis vraiment fatigué et je n'ai pas vraiment toute ma patience...

Il regarda le plafond. Mary était un membre de la royauté et le comportement qu'il avait adopté était loin des principes qu'il tentait d'ancrer dans la tête de son peuple, et surtout très inconvenant. C'était une femme un peu agaçante, hautaine et qui méprisait son être, mais quand même, elle n'avait pas tort et lui, il s'emportait. Pour le cas de Jad, il ne savait pas vraiment s'il lui devait vraiment des excuses, puisqu'il ne le connaissait pas vraiment, et surtout de sa triste réputation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seigneurdemeisa.skyrock.com/
Jad Kyotsuke
Roi des Démons
avatar

Sexualité inconnue
Situation familiale inconnue

Messages : 111
Armes : Rarement équipé de ses deux épées
Pouvoirs : Attiser la haine

MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   Sam 27 Mar - 14:18

Jad était, de toute évidence, d'une humeur qui laissait présager rien de bon. Sa rencontre avec Kamui Vaer était des plus désagréable, car loin d'être un chef d'un rang supérieur, il avait l'impression d'être en face d'un simple ambassadeur, ce qui l'iritait encore plus. S'il devait faire un pacte de non-aggression et d'alliance avec un Roi, il préférait que celui-ci se montre à la hateur qui sied à son rang.

Par ailleurs, l'attitude de la vampire attira son attention, mais pas dans le bon sens du terme : un roi qui se montrait digne était une chose, mais un souverain, en l'occurence féminin, qui se montrait condescendante avec lui agaçait le chef des démons d'avantage. Il n'aimait pas cela, loin de là. Il eut envie de répondre à la vampire comme il en avait l'habitude : avec mépris et, plus encore, avec ironie. Mais le seigneur des vampire eut une attitude qui surpris le roi des démons.

Son coup fit réagir les deux démones qui firent mine de prendre leur arme sous leur veste encore une fois, mais elles arrêtèrent leur mouvement quand Jad leva le bras en l'air, signalant que ça allait. Le vampire s'approcha de lui, se tourna vers sa consoeur et lui adressa des paroles qui laissèrent Jad de glace en apparance, mais qui, intérieurement, ne s'empêchait pas de sourire. Ce qui suivis à son encontre le l'eut satisfait un peu plus : là, enfin, il s'agissait d'un roi. Peut-être pas de la trempe d'Okami, vu la colère qui bouillonnait dans ce corps inerte qui donnait presque l'eau à la bouche au démon, mais tout de même, son autorité était bien claire, à présent.

Il avait d'ailleurs raison sur ce point : des choses plus importantes que les conventions entre seigneur devaient être abordées entre eux. Jad suivit le vampire, restant de marbre, mais salivant presque de cette colère qui arrivait à se dissiper. En tant que Roi et Démon, il avait pour principe honorable de ne pas toucher à un homologue durant une rencontre diplomatique, mais l'envie était bien là. Dommage, le chef des vampires ne seraient pas dans sa poche aussi facilement que cela.

Il retira son grand manteau et s'installa à son tour, remettant en place quelques mèches de cheveux qui lui cachait l'oeil gauche, et se tourna vers Kamui, attendant qu'il prenne la parole. Quand il brisa le silence, Jad écouta avec attention, ses deux démons à ses côtés, debout derrière la chaise. Le "Kyotsuke-san" sonnait mieux aux oreilles de Jad qui, enfin, pouvait se sentir respecter. Quand le vampire eut terminé, il acquiesça :


Je comprends. Sachez cependant que certains termes de ce pacte ne pourront être changé, pour des raisons de logique, tout d'abord, mais également pour des raisons d'honneur.

Jad observa attentivement Kamui lorsqu'il s'excusa envers Mary. Il n'avait pas à s'excuser, selon lui, mais après tout, c'était son problème. Jad resta neutre face à cela, ne demandant pas d'excuses. Pour lui, d'ailleurs, ça serait un signe de faiblesse qui aurait trahis le roi des êtres de la nuit plus qu'autre chose, et sur lequel Jad n'aurait pas hésiter un instant à appuyer comme un forcener. Pour couper court à la pensée de Kamui, il enchaîna :

Voici ce qu'il en est : le partie concernant les humains concernent la discrétion et la régulation de la disparition de ceux-ci. En aucun cas on ne doit connaître notre existence, et surtout, il faut préparer des problèmes de famines qui seraient malvenue. En outre, la régulation de votre population est primordiale, selon moi, pour s'assurer un équilibre entre les naissances et les morts sur cette île.

Jad tendit une main vers une des démones qui chercha dans sa veste et sortie un cigare qu'elle mis entre les mains de son maître, et alluma lorsqu'elle fut à ses lèvres. Le démon continua par la suite :

Pour ce qui est de nos peuples, un pacte de non-aggression est de rigueur, vous le savez. De plus, en cas de meurtre d'un vampire par un démon, ou inversement, d'un démon par un vampire, une mise à mort immédiate pourra être demandée. Le but est de maintenir une entente entre nos peuples.
Et pou finir avec les "règles de bases", un pacte d'alliance contre la race des anges seraient la bienvenue, bien que je ne vous force pas sur ce point. La guerre contre les anges, nous la menons fermement, mais si vous vous joignez à la bataille, il ne sera pas exclus d'une victoire sur ceux-ci, ce qui pourra apporter beaucoup à nos deux peuples.


Jad croisa les bras tranquillement, retirant son cigare de sa bouche pour souffler une épaisse fumée à l'odeur marquée. Malgré sa longue tirage, le roi des démons ne manquait pas de souffle.

Bien... maintenant, si vous avez des points sur lesquels discuter, je suis tout ouïe, Sir Vaer.

Il tourna les yeux vers Mary quelques secondes, puis vers Kamui, attendant sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jad et Kamui à la bibliothèque... *hilarité générale* [PV; Jad]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» La Bibliothèque de Mazarbul
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» [Allemagne ]La bibliothèque de Cologne.
» Désordre à la bibliothèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île Kaseki :: La Ville :: Bibliothèque-
Sauter vers: